En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Le livret d’épargne populaire

  • Trouvez le livret le plus rentable en moins de 5 minutes
  • Jusqu'à 3,10% d'intérêt !
Livrets
Comparer
Comparer
}

Livret d’épargne populaire, qui es-tu ? Ce produit d’épargne rémunéré a été mis en place par l’Etat pour permettre aux foyers dits modestes de faire fructifier leurs économies. Le petit plus ? Il ne s’embarrasse pas de certaines contraintes.
Qui a dit que les épargnes étaient réservées aux portefeuilles les plus remplis ? Pour concrétiser un projet de vie ou simplement pour assurer ses arrières avec quelques économies, le LEP, livret d’épargne populaire, est une alternative intéressante. Conçu spécifiquement pour permettre aux revenus les plus modestes d’épargner, ce livret flexible a plus d’un tour dans son sac…

Un livret réservé aux foyers modestes

En France, les foyers modestes n’osent souvent pas se lancer dans l’aventure épargne, parce que les taux sont trop bas et parce que les contraintes sont trop grandes. Quand les économies d’une vie ne sont pas très importantes, la plupart des livrets d’épargnes disponibles sur le marché bancaire ne sont pas particulièrement attractives. C’est face à ce constat que l’Etat a pris des mesures fiscales et créé le fameux LEP. Pour en bénéficier, les familles ne doivent pas dépasser un revenu fiscal de référence, calculé sur la base du quotient familial. Pour une part, le montant maximum du revenu fiscal annuel est fixé à 19 255€.

LEP et Livret A : des taux qui se suivent

Si vous pouvez bien sûr comparer le LEP avec les autres livrets d’épargne pour trouver celui qui convient le mieux à vos besoins, sachez que son taux est fixé par l’Etat et qu’il peut être révisé deux fois par an. Depuis août 2015, il s’élève à 1,25% net. Cette rémunération est indexée sur le taux du Livret A, avec une légère majoration. Ainsi, sa stabilité est relative, puisqu’il ne cesse de baisser depuis sa création en 1982.

LEP : l’exonération qui fait plaisir

Bonne nouvelle pour les épargnants, les intérêts du livret d’épargne populaire ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Cette exonération permet aux foyers modestes de profiter d’un certain taux de rémunération sans se soucier d’éventuels impôts à payer sur leurs intérêts.

Cet avantage « net d’impôts » est d’autant plus attractif que le versement minimum lors de l’ouverture du livret s’élève à 30€ seulement.

Plafond et flexibilité du LEP

L’inconvénient du LEP ? Son plafond. Si l’aspect fiscal de ce livret est tout à fait intéressant, les économies à faire fructifier sont elles plus limitées. Sans prendre en compte les intérêts, le plafond maximum de versements est fixé à 7 700€. De leur côté, les retraits et les versements sont libres et sans frais, dans la mesure ou ils ne sont pas inférieurs à 10€. A tout moment, l’épargnant peut accéder à son épargne sans contraintes, ce qui n’est pas le cas de tous les livrets. Moins figé que ses voisins mais limité en termes de plafond, le LEP est donc la solution idéale pour les foyers modestes à la recherche d’une épargne flexible et sans prétention.

Cet article vous a-t-il été utile ?