En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Déclaration de revenus : les particularités de cette année

La campagne de déclaration des revenus au fisc a démarré lundi 20 avril, perturbée par le confinement. Voici les différentes choses à savoir avant de vous lancer.

impots fisc

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a affirmé que la campagne de déclaration d’impôt sur les revenus s’était adaptée au contexte particulier du coronavirus. Première mesure notable, un délai supplémentaire a été octroyé aux Français. Les foyers qui transmettent leur déclaration sur papier auront ainsi jusqu’au 12 juin pour se mettre en règle avec l’administration fiscale. Par internet, le délai court jusqu’au 4, 8 ou 11 juin selon les départements.

Autre particularité de cette année 2020 : il sera impossible de se rendre directement dans son centre des impôts. En effet, le ministère a expliqué que le public ne sera pas autorisé à entrer dans les centres de finances publiques pendant toute la période du confinement. La Direction générale des finances publiques (DGFip) a renforcé ses moyens humains pour répondre aux demandes des contribuables, par téléphone et par mail.

Dispense de déclaration pour 12 millions de foyers

Les délais accordés et la fermeture des centres ne devraient pas, selon le ministère, entraîner de retards dans l’envoi des avis d’imposition, documents essentiels à l’octroi de certaines aides. La DGFip proposera au gouvernement un plan de déconfinement post-11 mai afin de reprendre l’activité au plus vite.

Autre spécificité : 12 millions de foyers fiscaux seront dispensés de déclaration de revenus en 2020. Pour ces contribuables, si leur situation n’a pas changé, leur déclaration sera automatiquement générée par l’administration. Ils n’auront plus qu’à vérifier sa conformité. Cette année, le gouvernement table sur une baisse de 6 milliards d’euros de recette fiscale.