En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Calculez vos frais de notaire

Jacques Cotte - mis à jour le

Les frais de notaire sont un passage obligé lors de l’achat d’un bien immobilier. Ils comprennent différents impôts et taxes collectés par le notaire pour le compte de l’Etat, et varient selon votre projet. Voici plus de détails sur le calcul des frais de notaire lors d’un crédit immobilier.

Qu’est-ce que les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont les frais d’achat d’un bien immobilier. Ils s’ajoutent au montant du crédit immobilier et doivent être payé par l’acheteur au moment où le notaire effectue la signature de l’acte notarié. Les frais de notaire regroupent :

  • Les émoluments ou honoraires : c’est-à-dire la rémunération du notaire et ses collaborateurs de l’office notariale pour la mise en place de l’acte notarié ;
  • Les débours et frais annexes : c’est-à-dire, le remboursement des frais engagés pour faire venir des intervenants (géomètre, huissier, cadastre…) ou régler des documents administratifs ;
  • Les droits et taxes : c’est-à-dire les impôts que vous devez payer via le notaire, qui sont imposés par l’Etat et les collectivités territoriales (taxe communale, frais d’assiette, TVA…).

Comment calculer les frais de notaire ?

Les frais d’acquisition d’un bien immobilier sont donc à votre charge et doivent être réglés auprès du notaire. Cependant, vous devez savoir que la somme varie en fonction de la localisation, du type du bien et du montant de votre acquisition.

Utilisez une calculette de frais de notaire

Il est donc important d’utiliser notre calculette de frais de notaire afin d’avoir une idée du montant de ces frais d’acquisition. Ce calcule vous permettra d’insérer cette somme au sein de votre prêt immobilier afin de faire face à cette somme d’argent, en plus du montant de votre bien immobilier.

Pour se faire vous n’avez qu’à renseigner :

  • Le prix d’achat de votre bien immobilier ;
  • L’adresse de votre bien immobilier ;
  • Le type de bien immobilier : ancien, neuf ou l’achat d’un terrain.

Quels montants pour les frais de notaire ?

Le montant des frais de notaire s’élèvent en moyenne à 2 à 3% pour un bien immobilier neuf et à 7 à 8% pour un bien immobilier ancien. Pour autant, cette somme peut varier en fonction des informations énoncées ci-dessus.

Pour un bien immobilier neuf

Dans le cadre d’un achat d’un logement neuf, la taxe de publicité, ou droits d’enregistrement, est en revanche nettement moins élevée, représentant 0,715% du prix hors taxe (contre 5,80 ou 5,09% selon les cas). S’ajoutent ici la TVA de 20% et la contribution de sécurité immobilière et les divers frais (en moyenne 2% du prix de vente).

Par exemple, si vous achetez un appartement neuf à 250 000€ dans le centre-ville de Bordeaux, vos frais de notaire s’élèveront à environ 6 326€.

Pour un bien immobilier ancien

D’autre part, dans l’immobilier ancien, la majeure partie des frais de notaire est justement constituée des droits de mutation, ou droits d’enregistrement, ou encore taxe de publicité foncière, lesquels sont destinés au Trésor Public et correspondent à 8% du prix de vente du bien. S’ajoutent ici la TVA de 20% et la contribution de sécurité immobilière et les divers frais (en moyenne 2% du prix de vente).

Si vous investissez dans un appartement ancien dans le même quartier de Bordeaux pour le même montant, les frais de notaire s’élèveront ainsi à environ 19 013€.

Les honoraires du notaire sont déterminés selon un barème précis fixé par l’Etat s’il exerce en tant qu’officier ministériel pour certains actes depuis la loi Macron à partir du 1er mai 2016. Si ce n’est pas le cas, les honoraires sont fixés librement par le notaire.

Comment réduire ses frais de notaire ?

Il existe quelques astuces pour faire baisser les frais d’acquisition d’un bien immobilier. L’objectif est de faire baisser le prix de vente immobilière afin de profiter de frais de notaire réduits, calculés sur ce montant.

Vous pouvez par exemple essayer de déduire le prix du mobilier (cuisine équipée, salle de bain…) de celui du bien vu que les frais de notaire ne s’appliquent qu’au bien immobilier. Après une estimation de ces biens mobiliers, vous n’avez qu’à en déduire la somme du prix de vente, d’où une déduction de 2 à 3%, soit des économies non négligeables.

De même, demandez le paiement des frais d’agence à part du prix de vente. Il vous suffit alors de demander à l’agence immobilière un mandat de vente avec commission chargée acquéreur ou un mandat de recherche. Ensuite sur l’acte de vente, il faudra que la distinction entre le montant des frais de l’agence et le montant du bien soit bien explicite.

Astuce Malynx !

Dans tous les cas, la meilleure chose à faire est d’anticiper les frais de notaire lors de votre achat immobilier. Ainsi, une simulation de crédit immobilier et des frais d’acquisition sur LeLynx.fr afin de les incorporer directement dans votre plan de financement !

Cet article vous a-t-il été utile ?