En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les crédits consommations soutenus par le crédit auto

Le marché du crédit consommation poursuit sa hausse en enregistrant une forte progression sur le deuxième trimestre, notamment grâce au dynamisme du crédit automobile et de la LOA en particulier.

réponse immédiate crédit auto

7,3%, c’est la hausse conséquente qu’a enregistré le marché du crédit à la consommation entre avril et fin juin, par rapport à la même période l’année dernière. Un beau démarrage pour 2018 qui voit sa croissance portée à 5,3%, une prouesse pour un marché en hausse depuis quatre années consécutives.

Si les crédits renouvelables se sont stabilisés sur cette période avec une hausse très modeste de 0,4% après un repli de 0,7% au premier semestre, la part des prêts personnels a elle suivi une évolution comparable à celle du marché en enregistrant une hausse de 5,9%. Les financements affectés restent quant à eux en légère croissance sur les six premiers mois de l’année avec une hausse de 1,7%.

Le boom des locations avec option d’achat (LOA)

Ces bons chiffres du marché sont avant tout dûs à la progression spectaculaire des offres de leasing, qui enregistrent une hausse de 42% sur les voitures d’occasion et de 17% pour le neuf. Une hausse soutenue dans un marché du financement automobile déjà en forte croissance avec 13% d’augmentation au deuxième trimestre 2018 qui suivent les 8,5% du premier semestre.

Une situation qui s’explique, en partie, par la diminution des crédits renouvelables, souvent mis en cause dans les situations de surendettement. Ils représentent aujourd’hui en effet moins d’un quart du marché du crédit à la consommation, contre 40% il y a une dizaine d’années.