En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Banque : quels sont les frais qui ont le plus augmenté depuis 2012 ?

Dans son Observatoire des tarifs bancaires 2020, la Banque de France fait un état des lieux de l’évolution des frais bancaires depuis 2012. Sur la décennie, les frais de tenue de compte ont lourdement pesé sur le budget des Français sauf s’ils sont davantage connectés aux services en ligne.

fraude-carte-bancaire

La facture moyenne des frais bancaires était de 215,10€ par an en 2019, soit 17,93€ par mois, selon une étude Panorabanques. Après plusieurs années de hausse, il s’agissait de la première fois où l’on observait une baisse (-1%). L’Observatoire des tarifs bancaires de la Banque de France a donc étudié l’évolution de ces frais, facturés par les banques à leurs clients, depuis 2012.

Ainsi, sur les 8 dernières années, les frais de tenue de compte sont passés de 7,24€ à 19,16€, soit une évolution de +164,64%. Il s’agit de l’augmentation la plus forte « du fait d’une généralisation de la tarification de ce service et, dans une moindre mesure, d’une augmentation des tarifs », précise l’étude. Les virements occasionnels en agence arrivent juste après, avec une hausse de +18%.

Economiser sur ses frais bancaires
Lire l'article

Les services de banque à distance restent intéressants

Les cartes bancaires sont d’ailleurs relativement épargnées par ces évolutions tarifaires. La cotisation de la carte de paiement internationale à débit immédiat (+9,39%, passant de 37,61€ à 41,14€) et la cotisation de la carte de paiement à autorisation systématique (+2,85%, passant de 29,80€ à 30,65€) affichent des hausses modérées sur la période.

Les mieux lotis sont les clients habitués aux services de banques à distance par internet ou par téléphone. Ils doivent payer en moyenne 0,12€/an début 2020 contre 7,84€/an il y a 8 ans. Au niveau des services dématérialisés, les virements occasionnels en ligne (-100%), l’abonnement aux services de banque à distance (-98,47%) ou encore la mise en place d’un mandat de prélèvement SEPA (-95,52%) voient leurs frais en baisse depuis 2012.