En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Hausse du plafond des paiements sans contact : que faire ?


Il est désormais possible de régler ses achats à hauteur de 50 € par paiement sans contact. Le plafond de ce mode de paiement simplifié, considéré comme l’un des gestes barrières pour limiter la transmission du Covid-19, a été rehaussé de 20 €. LeLynx.fr fait le point sur les 3 questions les plus fréquemment posées !  

Comment profiter du nouveau plafond ? 

Le rehaussement du plafond de votre carte bancaire est automatique et ne nécessite aucune action de votre part, pour la majorité d’entre vous. Certaines banques peuvent demander d’effectuer une manipulation pour l’activer : un retrait au distributeur ou un paiement avec la saisie du code PIN. Les clients concernés ont, dans ce cas-là, été prévenus. 

Suis-je obligé d’utiliser le sans-contact ? 

L’utilisation du paiement sans contact, bien que recommandé en cette période de crise sanitaire pour éviter de taper son code secret et transmettre le virus via le terminal de paiement, reste optionnelle. Si vous estimez ne pas en avoir l’utilité et/ou souhaitez rester fidèle au code PIN, vous pouvez refuser cette fonctionnalité.

Pour cela, rien de plus simple ! Il suffit de contacter votre banque et demander la désactivation de cette option. 

Attention toutefois, dans certaines banques, on ne peut pas désactiver le sans-contact une fois la carte bancaire reçue. Il faut demander cela avant !

Et si je me fais voler ma carte bleue ?

Le sans contact est un moyen de paiement sécurisé, mais pas sans risques. Si vous constatez des transactions frauduleuses sur votre compte bancaire, la procédure à mettre en place est identique à celle d’un vol de carte bancaire classique

Vous devez, le plus rapidement possible, faire opposition sur votre carte bancaire afin de la rendre inutilisable. Puis vous disposez d’un délai de 13 mois pour déclarer les éventuelles opérations non autorisées et obtenir une indemnisation. C’est à votre établissement bancaire d’effectuer ensuite les remboursements.

Il est important d’avoir en tête que certaines banques ont des politiques de remboursements moins flexibles que d’autres. Certaines peuvent, par exemple, refuser l’indemnisation de certaines transactions ou facturer la procédure d’opposition.

Astuce Malynx !

Pour éviter les mauvaises surprises, n’hésitez pas à bien relire votre contrat et vérifier vos garanties !

Que faire en cas de vol de carte bancaire ?
Lire l'article

Cet article vous a-t-il été utile ?