En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Bien choisir sa banque professionnelle

Jacques-Olivier Busi - mis à jour le

Artisan, commerçant, chef d’entreprise, auto-entrepreneur… L’ouverture d’un compte professionnel dans une banque – distinct du compte privé – participe à la bonne gestion des finances de l’entreprise au quotidien. Focus sur les avantages et modalités d’ouverture de cette formalité administrative.

Un compte bancaire obligatoire pour les créateurs de sociétés

Bien que l’ouverture d’un compte professionnel ne soit pas systématiquement un passage obligé, la séparation des recettes et dépenses privées de celles résultant d’une activité professionnelle est nécessaire pour éviter les erreurs de comptabilité. En isolant les opérations financières de son entreprise, l’entrepreneur évite ainsi les risques de confusion et répond plus facilement à ses obligations légales.

En effet, toute activité professionnelle doit faire l’objet d’une comptabilité et de déclarations fiscales qui lui sont propres. Les créateurs de sociétés (EURL, SA, SAS, SARL…) sont notamment dans l’obligation de déposer leur capital social sur un compte bancaire professionnel, au moment de leur immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés.

Attention, pour les créateurs de sociétés sans comptes séparés, chaque dépôt d’argent vaut comme salaire aux yeux de l’administration fiscale.

Astuce Malynx !

Pour les auto-entrepreneurs ou les professions libérales (artisan, agriculteur, artiste…) l’ouverture de ce type de compte n’est pas obligatoire, mais seulement conseillée.

Quelles sont les offres de banque pour les professionnels ?

Mise à part sa dimension légale, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel donne l’opportunité à l’entrepreneur de profiter d’offres sur-mesure. On peut par exemple imaginer une autorisation de découvert adaptée aux flux de trésorerie ou un nombre de virements mensuels assoupli.

Voici quelques offres proposées par des banques professionnelles (liste non-exhaustive):

BanquesPour qui ?Cartes bancairesChéquierTarif mensuelTerminal de paiement
ShineAuto-entrepreneurs, EI(RL), SASU et EURLMastercardNon0€Non
N26 BusinessAuto-entrepreneursMastercard ou Mastercard BlackNon0€ et 9,99€ (Mastercard Black)Non
MonabanqAuto-entrepreneursVisa Classic ou Visa PremierOui8€ (Visa) ou 10€ (Visa Premier)Non mais compatible avec Sum Up et IZettle
Boursorama ProProfessions libérales, auto-entrepreneursVisa Classic ou Visa PremierOui9€29€ et 1,75% par transaction
AnytimeProfessions libérales, auto-entrepreneurs, sociétés, SARL,
SAS, SCI, EURL, SASU
Mastercard France et InternationalNon9,50€ (standard) ou 19,50€ (premium)79€ et 1,7% par transaction
QontoProfessions libérales, auto-entrepreneurs, SAS, SASU, SARL,
EURL, SC
MastercardNonA partir de 9€19€ puis 1,75% par transaction
LCLProfessions libérales, auto-entrepreneurs, sociétésVisa Business ou Visa Gold Business ou MasterCard LCL
Excellence
OuiA partir de 13,50€Oui
La Banque PostaleProfessions libérales, auto-entrepreneurs, sociétésVisa Business ou Visa Gold BusinessOuiA partir de 21€Oui
Société GénéraleProfessions libérales, auto-entrepreneurs, sociétésVisa Business ou Visa Gold BusinessOuiA partir de 36,90€Oui
BNP ParibasProfessions libérales, auto-entrepreneurs, sociétésVisa Business ou Visa Gold BusinessOuiA partir de 40€Oui

Un conseiller dédié

Le suivi d’un conseiller bancaire spécialisé est aussi un avantage non négligeable.  Ce dernier pourra faire part de ses remarques quant à la gestion de l’entreprise et proposer, le cas échéant, des solutions : crédit-bail mobilier pour l’acquisition de matériel ou d’une voiture, cartes de paiement adaptées, financements divers…

Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Nulle obligation pour l’entrepreneur d’ouvrir son compte professionnel dans la banque qui abrite déjà ses finances personnelles. Au contraire, comparer les banques professionnelles en ligne est un bon moyen de faire jouer la concurrence pour trouver l’établissement bancaire le mieux à même de répondre aux besoins de l’entreprise, qu’il s’agisse d’une banque en ligne professionnelle ou même d’un compte sans banque.

De plus, un compte professionnel engendre des frais supplémentaires. Il peut ainsi être intéressant de négocier certains points : facilités de caisse, cartes affiliées au compte, assurances réservées aux pros…

Les documents nécessaires lors de l’ouverture de compte

Comme pour un compte bancaire classique, l’entrepreneur devra fournir sa pièce d’identité lors de sa demande. Un certain nombre de renseignements et de documents concernant son entreprise seront également à transmettre :

  • Le justificatif d’immatriculation au répertoire des Métiers (pour les artisans individuels) ou au Registre du Commerce et des Sociétés ;
  • Les statuts de la société ;
  • Le numéro SIREN et le code APE (pour les professionnels libéraux) ;
  • Le bail commercial (si l’activité est exercée dans un local professionnel).
Astuce Malynx !

En cas de refus d’ouverture du compte professionnel, La Banque de France peut désigner d’office une agence bancaire vers qui l’entrepreneur devra se tourner dans le cadre du principe du droit au compte.

Comparez les offres pour trouver la meilleure banque pro

LeLynx.fr vous donne la possibilité d’effectuer un comparatif des banques en ligne pro gratuitement et en seulement quelques minutes. Vous aurez accès à différentes offres issues d’une multitude d’établissements bancaires en France. Cependant, vous devez prendre en compte plusieurs critères au moment de faire votre choix :

  • Votre structure juridique : si vous êtes un auto-entrepreneur, vous aurez plus de facilité à trouver une offre adaptée à votre activité qu’une société ;
  • Les services proposés par la banque : réfléchissez bien à vos besoins en terme de suivi des interactions sur votre compte courant, l’obtention ou non de chèques ou encore des produits financiers supplémentaires comme des crédits à la conso ;
  • Les tarifs proposés : bien évidemment soyez attentif aux prix des différentes offres et particulièrement au montant des frais bancaires, ce qui peut vous permettre de faire de vraies économies.

Le choix d’une banque pro doit se faire principalement en fonction de vos besoins afin de mener à bien votre activité professionnelle !

Cet article vous a-t-il été utile ?