En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les Français se détournent de plus en plus des banques traditionnelles

Selon la dernière étude annuelle du cabinet Bain & Company, le pourcentage de clients ayant changé de banque en 2019 est une nouvelle fois en augmentation, ce qui profite notamment aux banques en ligne.

banque en ligne

+4,5% en 2017, +4,8% en 2018 et donc +5,5% en 2019. Ces chiffres démontrent « l’attrition », c’est-à-dire le pourcentage de clients Français ayant changé de banque principale, selon l’étude annuelle du cabinet de conseil Bain & Company. Même si cette augmentation reste limitée, elle se confirme chaque année.

Bien évidemment, les banques en ligne sont les premières bénéficiaires de cette tendance juste devant les banques mutualistes et commerciales traditionnelles précise l’étude. Les 18-34 ans sont la tranche d’âge la moins fidèle et n’hésitent pas à changer d’établissements, ce qui inquiète les banques traditionnelles.

L’épargne fait de la résistance

En effet, les jeunes représentent des clients futurs sur le long terme avec bien souvent des revenus plus élevés donc plus attractifs pour les banques. L’inquiétude est d’autant plus élevée que la crise sanitaire actuelle pousse les clients à se tourner vers les acteurs proposant des services bancaires numériques simplifiés.

Aujourd’hui, le cabinet avance que près d’un client sur deux (45%) serait prêt à prendre au moins un produit financier auprès d’un établissement non bancaire. Fort heureusement, l’étude révèle que l’épargne est encore un produit restant dans les mains des banques traditionnelles. Seuls 4% des interrogés se disent prêts à confier leurs économies à d’autres acteurs.