En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

La banque, un secteur de plus en plus digitalisé

Le baromètre du cabinet Deloitte rend compte des habitudes des Français, qui utilisent de plus en plus internet pour leurs opérations bancaires.

banque en ligne

La cinquième édition des « Français et les nouveaux services financiers », publiée par Deloitte, permet de comprendre la digitalisation du secteur bancaire. Pour leurs opérations courantes, neuf Français sur dix privilégient internet. Le chiffre passe à 43% si l’on compte uniquement ceux qui réalisent les opérations bancaires systématiquement en ligne.

Les clients semblent également de plus en plus familiers avec le mobile, « y compris sur les opérations complexes », affirme le cabinet. Mais le principal phénomène observé est sans doute l’attirance pour les néobanques et banques en ligne. 64% des Français ont une néobanque comme banque principale. 82% des sondés trouvent les fintechs et insurtechs innovantes.

Classement des meilleures banques en 2020
Lire l'article

Bientôt des services extrafinanciers ?

L’autre grand enseignement de ce baromètre est la confiance accrue des clients en ce qui concerne leurs données personnelles. 40% des personnes interrogées se disent prêtes à partager davantage d’informations. Cependant, cette confiance parait plus grande envers les banques classiques qui se sont digitalisées, car « ils restent méfiants vis-à-vis des nouveaux acteurs ».

Enfin, la banque peut désormais voir plus loin et miser sur les services extrafinanciers. En effet, près de 4 Français sur 5 sont ouverts à des offres qui dépassent le champ d’action des banques. C’est une véritable opportunité selon Deloitte, qui indique : « En tant que principaux acteurs de confiance, les banques et les assurances peuvent capitaliser sur cette confiance pour proposer de nouveaux services ».