En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Assurance décès : quelles différences avec l’assurance vie ?

  • Comparez les meilleures assurance vie du marché
  • Obtenez les meilleurs rendements du moment

Assurance vie, assurance décès… pas toujours facile de s’y retrouver dans les contrats ! Pourtant, ces deux assurances correspondent bien à des objectifs et principes différents. On vous explique en quoi l’assurance décès est différente de l’assurance vie.

Assurance vie et assurance décès : les différences

On dit qu’une assurance décès est un contrat d’assurance vie « en cas de décès ». Les mots peuvent porter à confusion, mais assurance vie et assurance décès correspondent bien à des contrats et finalités différents.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement financier. En souscrivant ce type de contrat, on cherche le plus souvent à se constituer une épargne. Le principe est de verser de l’argent sur des fonds de placement (des fonds en euros et/ou des unités de compte) pour voir ce placement fructifier et prendre la valeur.

Qu’est-ce qu’une assurance décès ?

L’assurance décès est au contraire une opération de prévoyance, qui doit permettre de se protéger financièrement en cas de décès ou d’invalidité. L’assuré paie des primes à un assureur. Lorsqu’il décède ou est victime d’un accident, les bénéficiaires désignés dans le contrat reçoivent un capital, défini à la signature du contrat.

En souscrivant une assurance décès, vous êtes ainsi certain de laisser une épargne à vos proches, qui leur permettra d’affronter d’éventuelles difficultés financières ou de mener à bien leurs projets de vie en toute sérénité.

En résumé

Assurance vie Assurance décès
Contrat Un produit d’épargne Un contrat d’assurance
Principe Paiement de primes à un assureur

En retour, l’assureur verse à une date prévue une somme à soi-même ou aux bénéficiaires

Paiement de primes à une assureur

En retour, l’assureur s’engage à verser un capital aux bénéficiaires au moment du décès

Somme versée La somme versée correspond à l’épargne constituée La somme versée correspond à la prime prévue à la signature du contrat
Bénéficiaire Le souscripteur peut être le bénéficiaire Le souscripteur ne peut pas être le bénéficiaire

Fonctionnement d’une assurance décès

Aussi appelés assurances funérailles, les contrats d’assurance décès garantissent le versement d’un capital défini au moment de la signature du contrat. Cette épargne provient de la cotisation unique ou périodique (chaque mois, trimestre ou année) effectuée par le souscripteur. Les assureurs distinguent :

  • Le contrat temporaire valable pour une durée définie ;
  • Le contrat permanent pour lequel aucune échéance n’est fixée.

Selon votre profil, vos demandes et vos besoins, les garanties des contrats d’assurance décès peuvent varier. Voilà pourquoi il est essentiel de faire le tour des prix du marché avant de faire son choix.

Quelle est la différence entre l’assurance décès et l’assurance obsèques ?

On les confond souvent et pourtant, les contrats d’assurance décès et ceux d’assurance obsèques sont en tous points différents et n’ont pas le même objectif. Alors que l’assurance décès permet de constituer une épargne reversée au(x) bénéficiaire(s) sous forme de rente à la disparition du souscripteur, l’assurance obsèques est dédiée au financement et à l’organisation des funérailles de la personne décédée.

Cet article vous a-t-il été utile ?