Pourquoi racheter son crédit immobilier à taux variable ?

Le marché de l’immobilier et celui des crédits en particulier sont soumis aux fluctuations du marché : d’une année sur l’autre, les taux baissent ou augmentent, ce qui a des conséquences sur les mensualités d’un rachat de crédit immobilier. Dès lors, il peut être intéressant d’opter pour un taux variable de son crédit immobilier à la signature du contrat. Examinons plus en détail ce dont il s’agit.

racheter son crédit immobilier à taux variable

Rachat de crédit à taux variable : comment ça marche ?

C’est la banque qui révise le taux du crédit. Ce taux varie en fonction d’un indice appelé Euribor, sur lequel les banques se financent. L’Euribor fait varier les taux de manière périodique, tous les 3, 6 et 12 mois en moyenne.

Pourquoi choisir un taux variable pour son crédit immobilier ?

Un rachat de crédit immobilier à taux variable permet de profiter de la fluctuation de ces taux, et, d’une manière générale, de voir ses mensualités baisser en même temps que les taux.
Les taux sont en général moins importants lors de la signature du contrat (contrairement à un taux fixe).
Le système est plus souple : il est parfois possible (mais cela dépend des organismes) de transformer son contrat de rachat de crédit immobilier à taux variable en un contrat à taux fixe.

Le taux capé permet de fixer une limite à l’augmentation des taux : grâce au taux capé, les mensualités sont plafonnées, mais il faut garder à l’esprit que ce taux est plus cher lors de la signature du contrat qu’un taux variable.
Contrairement à un rachat de crédit immobilier à taux fixe, il est possible, avec un taux variable, de rembourser un prêt par anticipation, notamment pour se prémunir d’une trop forte hausse des taux, ou encore pour revendre son bien avant la fin du crédit.

Quels sont les inconvénients d’un rachat de crédit immobilier à taux variable ?

Le taux variable, comme son nom l’indique, peut parfois être un peu flou et soumis à des risques : si le taux baisse, le crédit deviendra moins cher, mais s’il monte, c’est l’inverse qui se produit.
Le coût total du rachat de crédit devient donc impossible à évaluer, ce qui n’est pas très rassurant.

Pour autant, ce type d’emprunt peut être intéressant si les taux fixes sont élevés. Dans ce cas, on peut supposer qu’une baisse va se profiler mais il ne s’agit bien souvent qu’un pari sur l’avenir ! Comment, en effet, être sûr que les taux vont baisser ? Et dans combien de temps ? On ne peut que le répéter, le taux variable d’un crédit immobilier est instable.

Comment limiter les risques inhérents à la souscription d’un crédit immobilier à taux variable ?

Il existe heureusement quelques précautions à prendre pour gérer et limiter le facteur d’incertitude lié à la souscription d’un tel crédit. Citons notamment :

  • La durée de l’emprunt : en cas d’emprunt sur une courte période lorsque le taux de départ est bas, ou dans l’optique de revendre le bien rapidement.
  • L’existence d’un plafonnement du taux d’intérêt (grâce au Capé).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer