Qu’est que le FICP, fichier des incidents ?

Le FICP (Fichier des incidents de remboursement de crédits aux particuliers) est un fichier national géré par la Banque de France. Il a été créé en 1989. Ce fichier contient la liste des personnes qui ne sont plus en mesure de rembourser un prêt ou un crédit à la consommation. Au-delà de son aspect coercitif, quelle est l’utilité d’un tel fichier et quelles sont les conséquences, pour le particulier, à y être inscrit ?

FICP fichier incident des rachats de crédit

Mode de fonctionnement du FICP

À la base, le but de la création de ce fichier était, d’une part, de protéger les consommateurs des organismes de prêts qui pratiquent des prêts abusifs, et de l’autre, de protéger ces mêmes organismes contre les consommateurs qui n’honorent pas leurs prêts.

Les raisons d’intégrer le fichier : Le particulier se voit « fiché » au FICP lorsqu’il cumule deux échéances de crédit impayé, en cas d’interdiction bancaire et en cas d’opposition sur sa carte bancaire.
La procédure d’inscription au fichier : L’emprunteur reçoit un courrier l’informant de l’obligation de régulariser sa situation dans les 30 jours suivant l’envoi de la lettre (cachet de la Poste faisant foi). Si l’emprunteur ne parvient pas à régulariser sa situation, il sera alors inscrit dans le fichier.

Consulter le FICP

Le Fichier des incidents est consultable par les deux parties :
Par l’emprunteur : Tout le monde peut avoir accès au Fichier et savoir s’il y est fiché. Pour cela, il suffit de se rendre dans une agence de la Banque de France avec une pièce d’identité et demander à consulter le fichier.
Par les banques et les organismes de crédits à la consommation : Ces organismes ont accès de plein droit au fichier.

 À noter que les établissements bancaires peuvent également consulter le FICP lorsque l’emprunteur demande un crédit ou un moyen de paiement.
La banque a ensuite toute latitude pour donner une suite favorable à ces demandes, car une inscription au FICP n’est pas une interdiction bancaire.

Conséquences d’une inscription au FICP

  • Aspects répressifs

Bien évidemment, être inscrit au FICP entraîne de lourdes conséquences quant au fonctionnement du compte bancaire (interdiction d’utiliser une carte de paiement, un chéquier, etc.). Les organismes refuseront également tout nouveau crédit.

  • Aspects préventifs

L’inscription au Fichier permet, lorsque le mal est fait, d’éviter l’effet « boule de neige », comme le surendettement. La personne inscrite au fichier se verra ainsi refuser toute nouvelle demande d’emprunt.

Sortir du FICP

La sortie du Fichier s’effectue automatiquement au bout de cinq ans (à condition qu’aucun nouvel incident bancaire ne soit survenu durant cette période).

Astuce Malynx !

Pour autant, il est possible de solder ses dettes et de sortir du fichier plus rapidement en procédant à un rachat de crédit FICP.


De nombreux organismes de rachat de crédit (Sofinco, Cofinoga) accepteront le dossier. À noter que les filiales bancaires qui acceptent ordinairement les rachats de crédits refuseront le cas particulier d’un rachat de crédit FICP.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer