Rachat de crédit immobilier et hypothèque

L’organisme qui prend en charge un rachat de crédit immobilier a besoin de solides garanties pour faire face aux risques. Lorsque l’emprunteur est propriétaire, sa résidence principale ou secondaire peut servir de garantie hypothécaire. Mais un rachat de prêt hypothécaire, bien qu’il procure certains avantages, entraîne des risques et des frais. Le point sur les risques et les avantages d’un rachat de prêt hypothécaire.

rachat de prêt hypothécaire

Rachat de prêt hypothécaire : en quoi est-il intéressant pour l’emprunteur ?

Un rachat de prêt hypothécaire permet de regrouper tous les prêts contractés en un seul lorsque l’emprunteur a plusieurs crédits à rembourser (crédits immobiliers, personnels, etc.).
De plus en rachetant ce type de crédit, les mensualités sont allégées. Cela permet de dégager de la trésorerie pour rembourser d’autres prêts ou pour financer de nouveaux projets.
Le fichage au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) n’empêche pas de souscrire à un rachat de prêt hypothécaire.

Enfin, il est également possible de déduire les intérêts du revenu imposable.

Quels inconvénients pour un rachat de prêt hypothécaire ?

Le risque de perdre son bien est important : en cas de non-remboursement du crédit, la banque revend le bien immobilier et se rembourse sur cette vente.

Astuce Malynx !

Il faut donc faire estimer ses capacités de remboursement au plus juste, notamment en procédant à des simulations de rachat de prêt hypothécaire.

Ces simulations en ligne se font au cas par cas et sont entièrement gratuites et sans engagement.

Les frais d’ouverture et de fermeture : les frais d’ouverture et les frais de radiation de l’hypothèque sont parfois élevés et non négociables. Ainsi, les frais d’ouverture (non négociables) peuvent s’élever jusqu’à 1,5 % du montant total du rachat de prêt hypothécaire.

Pour mettre en place l’hypothèque, il faut s’adresser à un notaire et s’inscrire au bureau des hypothèques, ce qui entraîne aussi des frais auprès de ces deux instances.
Une taxe de publicité foncière est également due. Son coût s’élève à 0,715 % du montant du prêt. Quant aux frais de radiation, ils sont appliqués lors de la mainlevée (il s’agit de la levée de l’hypothèque, lorsque le prêt est remboursé par l’emprunteur). À noter que les frais de radiation sont négociables.

Le manque de flexibilité : l’hypothèque est fixe, quelle que soit l’évolution du marché.
Si l’emprunteur demande la radiation anticipée de l’inscription d’hypothèque (main levée), des frais sont à prévoir. Ces frais s’élèvent à 0,75 % du montant du prêt. C’est une taxe obligatoire lors d’un rachat de prêt hypothécaire.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer