Comprendre les prélèvements sur les livrets d’épargne

  • 10 livrets comparés sur tous les critères
  • Trouvez le livret le plus rémunérateur en 2 minutes
comparer Devis en quelques minutes

Un livret d’épargne est un compte sur lequel il est possible de placer de l’argent ou de se constituer des économies. Les placements sont valorisés grâce à une rémunération plus ou moins élevée. La fiscalité des livrets d’épargne varie selon les solutions choisies. Pour faire le meilleur placement et l’optimiser, LeLynx décrypte les prélèvements sur les livrets d’épargne.

Les livrets défiscalisés

Les livrets d’épargne réglementés sont régulés par l’Etat. C’est lui qui en détermine la rémunération, le plafond et les éventuelles conditions. Ces livrets d’épargne réglementés sont au nombre de quatre. On retrouve notamment :

Tous ces livrets d’épargne ne sont pas imposables. Aucun frais ne leur est donc applicable.

La fiscalisation des livrets d’épargne

Les établissements bancaires proposent leur propre version du livret d’épargne. Celui-ci est non réglementé. En d’autres termes, ce sont les banques qui fixent la rémunération de ces placements mais aussi l’éventuel plafond.
Contrairement aux livrets d’épargne réglementés, les livrets d’épargne non réglementés sont imposables. Ils sont soumis aux prélèvements sociaux à hauteur de 15.5% et à l’impôt sur le revenu. Le taux d’imposition varie selon le montant des intérêts perçus. Si ce montant est inférieur à 2 000€, il est possible d’opter pour acompte. Celui-ci a un taux d’imposition forfaitaire de 24%. Il est déduit des impôts l’année suivante. Si le montant des intérêts est supérieur à 2 000€, l’imposition suit le barème de l’impôt sur le revenu. Il est donc compris entre 0 et 45%.
Il est à noter que les personnes seules dont l’imposition est inférieure à 25 000€ (50 000€ pour les couples) peuvent bénéficier d’une dispense d’acompte forfaitaire.

Les prélèvements expliqués

Comme les salaires, les indemnités, les pensions, les rentes ou les allocations, les intérêts provenant des livrets d’épargne non réglementés sont soumis aux prélèvements sociaux. Ces derniers servent à financer la sécurité sociale, les aides sociales et les retraites.
Parmi les prélèvements sociaux, il y a :

  • La CSG, Contribution Sociale Généralisée
  • La CCRDS, contribution au remboursement de la dette sociale
  • Le prélèvement RSA
  • Le prélèvement social
  • Les prélèvements sociaux sont fixés à 15.5% depuis le 1er juillet 2012. Il était auparavant de 13.5%.

Choisir le bon placement pour valoriser son épargne

Il est souvent difficile de choisir le bon livret d’épargne. Les livrets réglementés ont des rémunérations faibles, ils sont plafonnés mais parfaitement sécurisés et surtout défiscalisés. Les livrets d’épargne non réglementés offrent parfois une meilleure rémunération et un plafond nettement supérieur mais ils sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Pour faire le bon choix, il faut comparer les offres et éventuellement faire une simulation avec l’aide du comparateur en ligne LeLynx.fr.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer