Le fonctionnement des livrets d’épargne

  • 10 livrets comparés sur tous les critères
  • Trouvez le livret le plus rémunérateur en 2 minutes
comparer Devis en quelques minutes

Comprendre le fonctionnement les livrets

Simple et rapide à ouvrir, le livret d’épargne est une solution rémunérée privilégiée par de nombreux Français. Chaque livret possède ses avantages et ses inconvénients mais ils ont en commun un fonctionnement relativement simplifié.
Si le livret A est en tête des sondages grâce à son plafond de versement plus élevé que ses voisins, les autres livrets disponibles sur le marché français trouvent également leur public. De l’ouverture à la mise à disposition de l’épargne, le fonctionnement d’un livret est aujourd’hui simple et peu contraignant.

A quoi sert un livret d’épargne ?

Les livrets sont des produits d’épargne rémunérés sans risque. A la différence des investissements, ils appartiennent à la catégorie des placements et sont plus plus rassurants pour l’épargnant. S’ils portent encore le nom de livrets, ils sont aujourd’hui dématérialisés par les banques qui envoient simplement à leurs épargnants des relevés à jour.
L’épargne sur livret est peu rémunératrice et son taux d’intérêt est réglementé. Il permet aux épargnants de placer quelques économies et éventuellement d’accéder à certains prêts à taux avantageux.

Rémunération et versements

Pour ne pas contraindre les épargnants avec des versements obligatoires mensuels, les établissements bancaires imposent une seule obligation de versement à l’ouverture. De 10 à 30€ minimum, ce premier placement permet d’officialiser l’ouverture et l’épargnant peut ensuite bénéficier d’un versement libre, selon ses contraintes personnelles et ses ambitions d’épargne.
Les livrets d’épargne réglementés sont indexés sur le taux du livret A. Néanmoins, la réglementation impose un taux minimum : 0,75%.
Seul le super livret n’est pas réglementé et son taux est fixé par les établissements bancaires qui le proposent.

Contraintes et avantages d’utilisation du livret d’épargne

Le livret d’épargne est fiscalement très intéressant puisqu’il est exonéré d’impôts. C’est cette particularité de fonctionnement qui a fait de lui un des moyens d’épargne préférés des Français. Ce point positif est contrebalancé par un taux d’intérêt souvent bas, indexé sur celui du livret A, sans cesse en baisse ces dernières années.

Le livret est une épargne très flexible, puisque le retrait est possible à tout moment, sans délai d’épargne imposé. L’épargnant retire donc la somme qu’il souhaite dès qu’il considère que ses économies ont suffisamment fructifié.
Le versement est en revanche limité par un plafond maximum, pouvant aller jusqu’à 22 950€ pour le livret A.

Conditions d’ouverture des différents livrets

Le fonctionnement du livret est simplifié dès son ouverture. En effet, seule une somme restreinte est nécessaire pour assurer le premier placement. Sur le plan administratif, l’épargnant doit justifier de son domicile fiscal sur le territoire français.
Dans le cadre de l’ouverture d’un livret d’épargne solidaire, l’épargnant doit en plus fournir un avis d’imposition et ainsi prouver ses revenus modestes.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer