Le livret Jeune : un rendement attractif

Rendement livret jeune

Avec son taux d’intérêt attractif, le Livret Jeune séduit les 12-25 ans auxquels il est réservé. Il est un bon moyen pour encourager les jeunes à épargner car le rendement du Livret Jeune est l’un des plus avantageux que proposent les banques.

Ce compte d’épargne réservé aux personnes de 12 à 25 ans présente bien des avantages, notamment parce que son capital est disponible à tout moment. Quant à la rémunération du Livret Jeune, elle encourage largement cette génération à placer de l’argent. Toutefois, victime de son succès, elle n’est pas sans présenter quelques inconvénients.

Les avantages de la rémunération du Livret Jeune

Le Livret Jeune permet de placer son argent de façon sûre car le capital est garanti. Il présente l’un des meilleurs taux du marché. Et s’il est parmi les comptes de placements les plus avantageux c’est parce que :

  • Son rendement est sans surprise,
  • Son taux de rémunération ne peut en aucun cas être inférieur à celui du Livret A,
  • Les intérêts du Livret Jeune étant librement fixés par les banques, ils sont dans la majorité des cas supérieurs à celui du Livret A,
  • Ses intérêts sont définitivement acquis par le titulaire du Livret Jeune, sous réserve bien sûr qu’aucune infraction à la réglementation ne lui soit imputable.

En plus de servir une rémunération attractive, le Livret Jeune n’est soumis à aucuns frais de versements et de retraits, ni frais de tenue de compte. Ses intérêts ne font pas non plus l’objet de prélèvements sociaux et sont exonérés de l’impôt sur le revenu. De plus, la clôture d’un Livret Jeune est gratuite.

Astuce Malynx !

Cette absence de frais et prélèvements permet de conserver le rendement net du Livret Jeune, ce qui n’est pas le cas de tous les comptes d’épargne.

Rémunération du Livret Jeune : quels inconvénients

C’est justement parce que la rémunération du Livret Jeune est très attractive que certaines particularités de ce compte épargne peuvent être perçues comme des inconvénients. C’est le cas de son capital qui ne peut excéder 1 600 € : un plafond peu important ne permettant pas de générer une épargne substantielle bien qu’à un taux avantageux.

D’autre part, le Livret Jeune devant être clôturé au plus tard au 31 décembre de la 25ème année du titulaire, celui-ci ne peut guère espérer pouvoir ouvrir un autre compte épargne lui garantissant les mêmes avantages que ceux du Livret Jeune.

Enfin, le Livret Jeune ne peut être transféré d’une banque à une autre : cela peut représenter un inconvénient lorsque le titulaire constate qu’une banque concurrente sert un rendement Livret Jeune supérieur. Dans ce cas, il est nécessaire de clôturer le Livret Jeune et de procéder à l’ouverture d’un nouveau compte dans l’établissement bancaire plus généreux. Une procédure qui risque fort de décourager les 12-25 ans.

Petit bémol en termes de fiscalité : le seul inconvénient que l’on puisse reprocher au Livret Jeune dans le domaine fiscal est que son encours doit impérativement être intégré au patrimoine servant de calcul de l’ISF, à savoir l’Impôt sur la fortune : les cas relevant de ce cas de figure sont certes extrêmement rares, mais ce point mérite d’être souligné puisqu’il fait partie intégrante des conditions du Livret Jeune.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer