Le plafond du LEP

lep plafond

Au même titre que les autres livrets d’épargne réglementés, le livret d’épargne populaire (LEP) est une solution d’épargne nette d’impôts destinée à aider les ménages les plus modestes à placer leurs économies de façon simple, souple et sûre. Répondant à des conditions précises d’octroi, il est notamment plafonné et soumis à conditions de ressources.

Focus sur le plafond du LEP

Depuis sa création en 1982, le livret d’épargne populaire est soumis à un plafond maximum hors intérêts capitalisés. Aujourd’hui, les bénéficiaires d’un LEP ne peuvent pas dépasser 7 700 € ; le montant moyen des LEP étant d’un peu plus de 5 000 €.
Destiné aux ménages aux revenus modérés, ce livret a en effet été créé pour leur permettre de se constituer un capital tout en préservant leur pouvoir d’achat, grâce notamment à des retraits et des versements libres, ainsi qu’un dépôt minimum accessible (30 €).


Outre ses modalités de fonctionnement relativement souples, le LEP présente également un autre atout majeur : sa fiscalité. Il s’agit en effet d’un placement net d’impôts et de cotisations sociales.

Les intérêts perçus par les titulaires de ces comptes sont nets et ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Ce qui constitue incontestablement un attrait et une raison suffisante pour ouvrir un livret.
Pour l’Etat en revanche, ces livrets défiscalisés représentent un manque à gagner au niveau de l’économie nationale. C’est en partie pourquoi le livret d’épargne populaire est plafonné à 7 700 € (contre 22 950 € pour le livret A) ; ce qui permet ainsi d’aider les ménages les plus modestes à épargner tout en minimisant l’impact sur l’économie.

LEP : un plafond aussi pour les ressources

Outre un plafond à ne pas dépasser, le LEP présente également la particularité de conditionner son ouverture à des critères de ressources. A ce titre, seuls les ménages dont les revenus n’excèdent pas les plafonds déterminés peuvent bénéficier de cette solution d’épargne réglementée.

Plus en détails, une personne seule ne doit pas avoir un revenu supérieur à 19 255 €, une personne seule avec un enfant ne doit pas dépasser 24 396 €, un couple sans enfant ne doit quant à lui pas excéder 29 537 € et un couple avec deux enfants devra respecter le plafond de 39 818 €.

Ces critères de ressources remplacent le critère en vigueur jusqu’en 2013, à savoir le montant de l’impôt sur le revenu, lequel ne devait pas dépasser 769 €. Mais le recours par certains contribuables à des avantages fiscaux dans le but de diminuer leur impôt leur donnait accès au LEP alors qu’ils ne correspondaient pas au public initialement ciblé pour ce livret d’épargne, à savoir les ménages modestes.
Le LEP est donc un placement doublement plafonné. D’une part avec une somme de dépôt maximum à ne pas dépasser, et d’autre part avec des conditions de revenus à respecter.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer