Quels sont les frais du livret A ?

Les frais du livret A

Compte d’épargne très apprécié par les français, le livret A est l’un des produits financiers le plus sûr sur le marché. De plus, les frais du livret A sont quasiment inexistants, tout en rapportant quelques intérêts chaque année.

Pas de frais pour le livret A

Si ce produit d’épargne ne rapporte que 0,75% d’intérêts depuis 2015, il connaît cependant de nombreux avantages. Ainsi, les épargnants n’ont à supporter aucun frais sur le livret A.

Que ce soit à l’ouverture, à la clôture ou encore lors d’opérations financières, l’établissement bancaire ne demande aucune somme d’argent.
L’absence de frais sur le livret A se justifie de différentes manières. A l’origine, ce compte avait pour ambition d’ouvrir l’épargne à tous les français, même les plus modestes. Dans ce but, l’Etat a décidé de faire du livret A un produit uniquement en bénéfice, sans perte financière. Cela encourage l’épargne et permet notamment le financement du logement social en grande partie.

Fiscalité inexistante pour le livret A

Si l’on ne souffre aucun frais sur le livret A pour son fonctionnement, il en est de même pour la fiscalité. En effet, les intérêts ne sont pas taxés par l’Etat, et le livret A n’est donc pas à indiquer sur la déclaration d’impôts sur le revenu.
Ainsi, les intérêts du livret A sont un bénéfice pur pour les épargnants qui peuvent en profiter sans contrainte.
En plus de ne pas être soumis à l’impôt sur le revenu, le livret A est également exonéré des prélèvements sociaux. En effet, l’Etat ne récupère pas de prélèvement, quel que soit le moment de l’année, sur les intérêts ou le compte lui-même.

Cela distingue ainsi le livret A de ses concurrents d’épargne comme le PEL ou l’assurance-vie qui connaissent des prélèvements sociaux.
Cette absence de frais sur le livret A en fait un placement privilégié auprès des français qui placent ainsi leur argent dans l’économie du pays.

Quels frais de succession pour le livret A ?

Si le livret A n’est soumis à aucun frais de fonctionnement, il n’en va pas de même pour les successions. En effet, les frais de succession sur le livret A sont prélevés auprès des successeurs selon certaines règles fixées par l’Etat et les établissements bancaires eux-mêmes.

quels frais pour un livret A

Les frais de succession du livret A peuvent être prélevés par la banque au moment du transfert sur le compte de l’héritier lorsque ceci est précisé sur la plaquette de l’établissement bancaire.

Certaines personnes sont exonérés des frais de succession sur le livret A :

  • Le conjoint ou le partenaire de pacs,
  • Les frères et les sœurs si ces derniers sont célibataires, divorcés, veufs ou séparés de corps, qu’ils ont plus de cinquante ans ou souffrent d’une infirmité, et s’ils ont été domiciliés avec le défunt les cinq dernières années avant son décès.

A noter également qu’en cas de succession, les frais sont calculés selon la part nette qui revient à chaque héritier. Des abattements sont possibles et dépendent du lien de parenté avec le défunt.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer