Fonctionnement du CEL

fonctionnement du CEL

Le compte épargne logement est un placement connu par de nombreux épargnants. Créé dans le but de dynamiser les achats immobiliers sur le territoire Français, le CEL est un placement apprécié des Français. Mais comment fonctionne-t-il ? Quels avantages et inconvénients présente-t-il ? Quelles opérations peut-on effectuer ?

Présentation du CEL

Le CEL sert de placement générant des intérêts calculés par quinzaine, mais donne également droit à des avantages en matière de taux de crédit immobilier. En cas de prêt, l’Etat octroie une prime calculée en fonction des versements effectués.

Le compte épargne logement ne présente pas de durée maximale dans le temps. 

Les dépôts et virements sur le CEL sont possibles à la condition d’être égal ou supérieur à 75 euros. Le plafond maximal est de 15 300 euros. Le minimum à l’ouverture est de 300 euros. Les retraits sont possibles à tous moments, partiellement ou totalement.

Le CEL doit être détenu par une personne physique et contrairement à beaucoup d’autres placements, il n’est pas nécessaire d’être résident en France, ni déclarant fiscal français pour l’obtenir.

En cas de non-respect du solde minimal de 300 euros, le livret sera clos.

Le CEL : avantages et inconvénients

Dans son fonctionnement, le CEL présente de nombreux avantages.
Sa gestion est aisée, en matière de retrait, dépôt ou virement ;
Les droits au prêt sont cessibles au sein d’une même famille, et cumulables ;
Il permet d’obtenir une prime d’Etat dans le cadre d’un crédit amenant à l’achat, la rénovation ou l’extension d’un bien immobilier.

Comme tout placement, le CEL présente aussi des inconvénients.
Depuis sa création le taux du CEL n’a cessé de diminuer. Au départ à 2,75% il se trouve aujourd’hui rémunéré à hauteur de 0,50%.

De même, le plafond est peu élevé : 15 300 Euros. Les restrictions sur le prêt restent contraignantes notamment en matière de durée de remboursement.

Les opérations autorisées sur le CEL

Les opérations dites de gestion courante sont possibles sur un CEL dès lors que celles-ci atteignent au moins 75 euros. Les virements vers le CEL peuvent être spontanés ou, à échéance, récurrents (virement permanent). Les retraits quant à eux, peuvent se faire par simple passage au guichet, ou directement via l’espace client.

La gestion au GAB (guichet automatique bancaire) est  possible sous forme de virement interne, entre 2 comptes du client.

Les fonds versés ou retirés sur le CEL doivent depuis peu obligatoirement transiter via un compte courant appelé compte de support. Il n’est toutefois pas possible d’utiliser une carte bancaire pour effectuer un virement vers le CEL ou un retrait.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer