LEP, une fiscalité avantageuse

LEP fiscalité

Parmi les avantages du Livret d’épargne populaire (LEP), sa fiscalité avantageuse est sans doute le principal. Elle en fait une solution d’épargne intéressante pour placer ses économies. Focus sur l’un des points forts de ce livret d’épargne réglementé.

Un rendement net d’impôt

Fixé par l’Etat, le taux de rémunération du LEP est actuellement de 1,25%, soit 0,5 point de plus que le livret A sur lequel il est indexé. Calculés par quinzaine, soit 24 sur une année entière, les intérêts sont ensuite versés sur le compte et capitalisés.
Mais la spécificité du LEP, à l’image de la plupart des livrets réglementés, repose sur sa fiscalité. Les revenus générés par les intérêts sont en effet nets d’impôts et de cotisations sociales. Autrement dit, ils ne sont ni soumis à l’impôt sur le revenu, à l’image de certains autres livrets d’épargne, ni aux prélèvements sociaux.
Lors de leur versement en fin d’année, les intérêts du livret d’épargne populaire échappent ainsi au prélèvement de 24% opéré par les banques, servant d’acompte à l’impôt sur le revenu, de même qu’ils sont exonérés des 15,5% de cotisations sociales reversés au Trésor Public.

De même, les intérêts générés pour le titulaire du compte d’épargne populaire n’ont pas à être ajoutés aux revenus, et ensuite déclarés aux impôts l’année suivante.

Cette fiscalité particulièrement avantageuse constitue donc l’un des principaux atouts du LEP, dont la non imposition permet à ses bénéficiaires de se constituer une épargne sécurisée. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il a été mis en place en 1982, afin d’aider les ménages les plus modestes à placer leurs économies de façon sûre, sans pour autant limiter leur pouvoir d’achat.

LEP, un livret d’épargne sous conditions de ressources

Le LEP est à ce titre réservé aux foyers dont les revenus ne dépassent pas les plafonds prévus par la loi, lesquels sont notamment fixés à 19 255 € pour une personne seule, à 24 396 € pour une personne seule avec un enfant, à 29 537 € pour un couple sans enfant et 39 818 € pour un couple avec deux enfants.

Autrefois accordé en fonction du montant de l’impôt sur le revenu, le LEP est en effet, depuis 2013, accordé sous conditions de revenus, en raison des techniques et avantages fiscaux utilisés par certains contribuables pour diminuer leur impôt, et ainsi bénéficier de la fiscalité et du caractère non imposable du LEP.

Le livret d’épargne logement est par ailleurs plafonné à 7 700 €, hors intérêts capitalisés. Il est également à noter que si les revenus du bénéficiaire du LEP venaient à augmenter et à dépasser les plafonds réglementaires, le livret devrait alors être clôturé. Il a toutefois été prévu un délai pendant lequel les titulaires d’un compte, qui ne respectaient plus les conditions au 1er janvier 2014, ont la possibilité de conserver leur placement jusqu’au 31 décembre 2017.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer