Evolution des taux du Super Livret

taux super livret

Très rémunérateur à ses débuts, le taux du Super Livret tend vers la morosité, de la même façon que le rendement des livrets réglementés. Il reste cependant encore attractif à court terme.

Avec son taux boosté et son capital quasi illimité garanti et disponible à tout moment, le Super Livret – bien que fiscalisé – reste encore assez compétitif à court terme. Mais la rémunération des livrets bancaires fait l’objet d’un réajustement à la baisse, dans le sillage de la diminution du taux d’intérêts du Livret A. Le Super Livret est lui aussi touché.

Un taux de rendement proche de celui du Livret A

Le Super Livret a été mis en place par les banques en ligne pour permettre aux épargnants ayant atteint le plafond de leurs livrets d’épargne réglementés de continuer à placer leur argent à des conditions avantageuses.
Fort de son concept, ce livret bancaire non réglementé est surtout attrayant grâce à son taux boosté durant quelques mois, un avantage offert aux nouveaux clients et parfois aux personnes qui détiennent déjà un Super Livret et qui souhaitent y faire un nouveau dépôt.

Un taux qui s’effondre

Mais au-delà de ce taux bonifié sur un montant plafonné librement par les banques, pendant une période souvent limitée entre 3 et 6 mois, et assorti la plupart du temps d’une prime, le taux de rendement net du Super Livret s’effondre, notamment parce que son taux standard est lui-même en baisse et que ce placement est fiscalisé. Dans certains cas, pour les épargnants lourdement imposés en termes de taux marginal d’imposition, le taux d’intérêts net du Super Livret avoisine celui du Livret A et peut même, dans certains cas, y être inférieur.


Comme pour tous les supports de placements, en ce qui concerne les taux de rendement – quel que soit le type de livret, réglementé ou non – il faut bien reconnaître que celui du Super Livret affiche une évolution en perte de vitesse. Le climat actuel n’est guère propice à de forts taux de rendement, et la rémunération des placements est de moins en moins intéressante.

Le Super livret conserve des atouts

Malgré cela, le Super Livret tire encore son épingle du jeu à condition que l’on dispose d’un capital conséquent et que l’on opte d’une part pour le placement à court terme et d’autre part pour le nomadisme.

En effet, le taux bonifié n’étant appliqué que pendant une courte période et sur un montant plafonné, mieux vaut récupérer son capital après quelques mois pour profiter d’une autre offre promotionnelle sur un Super Livret d’une autre banque.

Il faut également tenir compte de sa fiscalité qui n’est pas sans grignoter le taux de rendement.

Le Super Livret victime d’un climat morose

Bien qu’encore assez rémunérateur, le Super Livret affiche malgré tout une évolution en perte de vitesse. Cette constatation reflète le climat général marqué par l’incertitude des ménages. D’autant que les produits non réglementés, comme c’est le cas du Super Livret, affichent un taux de rémunération au plus bas.
Si la représentation graphique de l’évolution des taux des livrets réglementés est tout à fait parlante, il serait illusoire de vouloir établir une courbe représentative de l’évolution des taux du Super Livret étant donné qu’il existe autant de taux promotionnels et de taux standards que de Super Livrets.

Evolution-taux-super-livret

Le taux de rendement net du super livret est également intrinsèquement lié au taux d’imposition de son titulaire, ce qui impacte considérablement la rémunération de ce type de livret bancaire non réglementé.

Ainsi, la tendance baissière est tout aussi avérée en ce qui concerne les Super Livrets dans leur ensemble, notamment depuis 2009. Enfin, les épargnants se livrent à une quête de productivité sans précédent en termes d’épargne, qui n’est pas sans impacter la persistance de la baisse des taux de rendement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer