Evolution des taux du LDD

taux du LDD

Le taux du LDD 2016 reste inchangé à 0,75 % net d’impôt et exonéré des prélèvements sociaux. Ce rendement reflète une situation économique en petite forme.

Avec son taux LDD actuel de 0,75 % ce livret d’épargne offre tout de même une rémunération nette d’impôt et non soumise aux cotisations sociales obligatoires telles que CSG, CRDS, prélèvement social et cotisations additionnelles. Ces cotisations – hors impôt sur le revenu – représentent tout de même 15,5 %. C’est donc un plus pour les épargnants.
Le LDD affiche un rendement similaire à celui du Livret A, lui aussi totalement défiscalisé. Or, cette rémunération est en net recul si on analyse l’évolution des taux du LDD depuis sa mise en place, c’est-à-dire depuis 2007.

Une tendance à la baisse

Le taux du Livret de Développement Durable a connu des périodes plus florissantes qu’actuellement. Le taux LDD de 0,75 % en 2015 a été maintenu pour 2016. Mais il est susceptible de variations.
Il s’agit en effet d’un rendement faible, qui a toutefois le mérite d’être exonéré des prélèvements sociaux obligatoires et de l’impôt.

Il est important de rappeler que le taux du Livret de Développement Durable, calculé selon la règle des quinzaines, permet de rémunérer un capital pouvant atteindre 12 000 €. Avec la possibilité de gérer librement les versements comme les retraits, les titulaires de ce type de livret réglementé apprécient de placer leurs liquidités sans risque et sans limitation de durée. C’est en partie ce qui explique que plus de 20 millions de Français âgés de plus de 18 ans détiennent un Livret de Développement Durable.

Un taux indexé sur celui du Livret A

C’est sur le taux du Livret A qu’est indexé le taux d’intérêt du LDD. Pour calculer le taux du Livret A, deux références sont prises en compte :

  • L’un des deux taux référents du marché monétaire de la zone Euro uniquement, à savoir l’Euribor 3 mois ;
  • Le taux d’inflation sur la période des douze mois précédents, basé sur l’indice INSEE. Ces prix à la consommation ne tiennent pas compte de l’évolution des prix du tabac.

Cette base sert à définir le taux des livrets d’épargne réglementés comme le LDD par exemple, sous couvert de l’Etat, à l’exception de la rémunération du Livret Jeune qui est fixée librement par les banques. Celles-ci ont toutefois l’obligation de servir un rendement du Livret Jeune au moins égal à celui du Livret A.

 On constate donc que le Livret A est la référence obligée en termes de rendement des livrets bancaires réglementés, et que si son taux est fébrile, tous les livrets d’épargne s’enrhument.

Une baisse régulière depuis 2011

A l’image des taux d’intérêt en général, le taux du Livret de Développement Durable baisse chaque année.
Malgré un pic à 4 % en 2008, sa rémunération n’était plus que de 1,25 % en 2009 pour repartir à la hausse avant d’atteindre 2,25 % en août 2011. Mais depuis, le taux du LDD connaît une baisse régulière d’environ 0,25 % par an. Le taux d’intérêt du LDD a atteint son plus bas historique de 0,75 % en 2015, un taux maintenu en janvier 2016.

(Les taux d’intérêt du LDD sont publiés au Journal Officiel.)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer