Evolution des taux du CEL

Taux du CEL

Comme tout produit de placement, le Compte épargne logement est soumis à de constantes réévaluations des taux. Fixés à 0,50% brut aujourd’hui, les intérêts sont calculés par quinzaine, et peuvent se capitaliser si le plafond des 15 300 euros est atteint. Comment et par qui sont fixés les taux de rendement ? Comment les taux du CEL ont-ils évolué ces dernières années ? Rétrospective sur l’historique des taux d’intérêt du CEL. 



Comment est fixé le taux du CEL ?

Le taux d’intérêt du CEL est actuellement fixé à 0,50%, en corrélation avec le taux d’intérêt du livret A. La formule de calcul utilisée est 2/3 du rendement du livret A, arrondi au quart de point inférieur. Jusqu’en 2008, le taux du Compte d’épargne logement était révisable tous les 6 mois. Depuis cette date, le gouvernement est en droit de le moduler à n’importe quel moment. En cas de réalisation d’un prêt, l’Etat augmente le rendement de 0,25% sous forme de prime d’état.

rémunération

lire aussi

Le rendement du CEL

Il est indispensable de se pencher sur le taux du livret A pour déterminer le taux d’intérêt du CEL.
Ainsi, il se calcule de façon mathématique à partir de plusieurs indicateurs qui sont le taux Euribor 3 et l’Eonia, indices faisant référence au marché monétaire de la Zone Euro, ainsi que le taux d’inflation mesuré sur les douze derniers mois majoré d’un quart de point soit 0,25%.

taux d'intérêt du CEL

C’est seulement après avoir obtenu le taux du livret A que l’on peut déterminer le taux d’intérêt du CEL.

L’historique des rendements du CEL

De janvier 1975 à mai 1986, le taux d’intérêt du compte épargne logement était de 3,25%. De cette date jusqu’en 1996 il était exonéré de cotisations sociales.

Il s’agissait donc d’un taux d’intérêt net d’impôts.

A partir de 1996 et jusqu’en 1998 le taux versé est équivalent à 2,25%, mais s’ôtent désormais les cotisations sociales qui ont été révisées chaque année à la hausse. A partir des années 2003, le CEL passe sous la barre des 2% et cette tendance sera maintenue dans le temps. Nouveau seuil franchi en 2009 avec la baisse du taux à moins de 1%, suivi d’une remontée en 2010 à 1,25%. Et enfin, le taux actualisé en 2015 à 0,50% nous ramenant à un taux net de cotisations sociales à 0,42%.

Attention : Cette variation de taux ne désengage pas la somme du prélèvement des cotisations sociales.

Cette variation de taux en dents de scie est la résultante de la versatilité des marchés financiers de la Zone Euro, et de l’inflation de notre pays.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer