Faire un dépôt sur un LDD

Le Livret de Développement Durable permet à son titulaire une grande liberté de gestion, que ce soit en terme de dépôt LDD ou de retrait. Le Livret de Développement Durable est pratique et souple. Son titulaire est libre d’effectuer chaque dépôt LDD à sa convenance, qu’il s’agisse de petites sommes ou d’un montant plus conséquent. Il peut aussi opter ou non pour la périodicité des dépôts LDD.

Faire un dépôt sur un LDD

Un fonctionnement sur-mesure

Dès l’ouverture effective d’un LDD, le titulaire peut y verser des fonds au rythme qui lui convient le mieux. Il n’est lié à aucune obligation de périodicité, et il reste libre de choisir le montant de chaque dépôt LDD. Il faut cependant savoir que les banques fixent généralement un minima de 10 à 15 € par versement. C’est également le montant que doit déposer le titulaire de ce type de livret réglementé défiscalisé au moment de l’ouverture du compte.

Ouvrir un LDD

lire aussi

Ouvrir un LDD
La seule obligation du titulaire d’un Livret de Développement Durable est de ne pas dépasser le plafond LDD fixé par la réglementation en vigueur à 12 000 €. Bien entendu, au fil du temps, ce solde est augmenté des intérêts capitalisés, et ce sans aucune limite.

Effectuer librement un dépôt sur un LDD

Le LDD présente l’avantage d’être très facile à gérer par son titulaire, et il faut reconnaître que sa souplesse est un sérieux atout.

L’épargnant peut choisir de programmer des versements vers son LDD à dates fixes. C’est par exemple le cas des virements LDD périodiques, qui peuvent être mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels.

La programmation de ces dépôts peut être annulée ou seulement modifiée à tout moment par le titulaire, sans qu’il ait à s’en justifier auprès de la banque.

Il peut aussi choisir d’effectuer un seul dépôt sur son LDD, d’un montant de 12 000 € – plafond réglementaire – s’il dispose d’un petit pécule suite à un héritage, à la vente d’un bien ou à l’attribution d’une prime par exemple. Le Livret de Développement Durable est en effet une bonne solution pour faire fructifier son argent car les intérêts qu’il produit sont totalement exonérés de l’impôt sur le revenu et non concernés par les prélèvements sociaux.

Comment déposer de l’argent sur un Livret de Développement Durable ?

Il est très facile d’alimenter son LDD puisque les banques autorisent différents modes de versement, à savoir :

  • En espèces : pour ce faire, le titulaire doit se présenter à sa banque. Un reçu lui est remis à chaque dépôt d’espèces sur son Livret de Développement Durable ;
  • Par chèque : soit en se présentant au guichet de sa banque, soit en envoyant son chèque sous enveloppe affranchie à l’établissement bancaire détenteur du LDD. Il peut être tenu d’y joindre un bordereau de remise de chèque précisant le numéro du livret d’épargne sur lequel le montant doit être déposé ;
  • Par virement depuis le compte bancaire du titulaire vers son LDD.

Astuce Malynx !

Quel que soit le mode de dépôt LDD choisi par le titulaire, celui-ci reçoit un relevé de compte qui permet de suivre les mouvements effectués sur le livret.


Selon les établissements bancaires, il peut être mensuel, semestriel ou annuel. Certaines banques en ligne proposent à leurs clients la possibilité de télécharger un e-relevé périodique, c’est-à-dire un relevé LDD dématérialisé.
Quelle que soit sa forme, le relevé indique chaque dépôt LDD ainsi que les retraits effectués pendant une période donnée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer