Crédit d’impôt ou réduction d’impôts ?

  • Trouvez facilement un gestionnaire de patrimoine près de chez vous
  • Obtenez des devis personnalisés
comparer Devis en quelques minutes

Choisir entre le crédit ou réduction d'impôts

Quand il s’agit de parler défiscalisation, les termes peuvent se ressembler au point de créer ambiguïté et incompréhension. C’est notamment le cas du crédit d’impôt et de la réduction d’impôts.

Mettre en place une stratégie de défiscalisation pour payer moins d’impôts nécessite de peser le pour et le contre de chaque solution fiscale proposée. Entre un crédit d’impôt ou une réduction, la différence peut sembler très subtile mais les dispositifs et avantages de ces deux méthodes sont loin d’être les mêmes.

Les avantages et inconvénients du crédit d’impôt

A la différence de la réduction d’impôt avec laquelle il peut être confondu, le crédit d’impôt est un avantage fiscal appliqué directement sur l’impôt à payer et non en amont via la somme d’impôts sur le revenu à déclarer. Il intervient notamment dans le cadre de travaux liés à la transition énergétique mais aussi via les services à la personne.

Plus qu’une déduction fiscale, il est considéré comme une aide puisque son calcul s’effectue sur le montant de l’investissement fait. Dans le cadre des travaux durables effectués dans une habitation, son pourcentage moyen s’élève à 30%.
Il est particulièrement avantageux sur le plan fiscal, puisque si le montant de l’investissement dépasse celui de l’impôt sur le revenu du contribuable, le fisc lui reverse l’intégralité de la différence. Autre intérêt pour les contribuables : les personnes non imposables peuvent profiter des avantages du crédit d’impôt.
Pour les inconvénients, il faut faire preuve de vigilance face à certains professionnels qui n’hésitent pas à proposer des tarifs excessifs en utilisant l’argument du crédit d’impôt.

Défiscaliser grâce à la réduction d’impôt

La réduction d’impôt fonctionne globalement sur le même principe que le crédit, mais ses applications ne sont pas les mêmes.
La différence essentielle entre les deux méthodes concerne le montant de l’avantage fiscal. En effet, le contribuable qui opte pour la réduction d’impôt ne pourra pas se faire rembourser la totalité du montant s’il dépasse celui de son impôt.

En revanche, certains candidats au crédit d’impôt se le voient refuser parce qu’ils n’exercent pas une activité professionnelle ou ne sont pas demandeurs d’emploi au moment de la dépense. Les retraités peuvent par exemple accéder à une réduction d’impôt alors que le crédit leur est impossible.

Dispositifs et investissements concernés

Globalement, le crédit ou la réduction d’impôt peuvent être appliqués dans les cas suivants :
– garde d’enfants
– soutien scolaire
– entretien de la maison
– prestations de petit bricolage et jardinage
– prestations d’assistance informatique
– assistance aux personnes âgées ou handicapées
– investissement immobilier et don aux oeuvres pour la réduction d’impôts
– investissement dans des travaux durables et frais de garde d’enfants en dehors du domicile pour le crédit d’impôt

Pour optimiser la baisse de votre facture fiscale, n’hésitez pas à comparer toutes les solutions qui s’offrent à vous !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer