Les abattements fiscaux

  • Trouvez facilement un gestionnaire de patrimoine près de chez vous
  • Obtenez des devis personnalisés
comparer Devis en quelques minutes

Comprendre les abattements fiscaux

L’abattement fiscal est une forme d’avantage fiscal qui est directement soustrait au calcul de l’impôt sur le revenu. Biens immobiliers, salaires, frais professionnels, successions, dividendes… qui sont les contribuables concernés par ce bonus fiscal ?

Différent de la réduction et du crédit d’impôt, l’abattement fiscal intervient en amont, lors du calcul de l’impôt sur le revenu. Bien sûr, cette baisse permet au contribuable de réduire directement le montant des impôts qu’il doit payer. S’il existe de nombreuses situations donnant lieu à un abattement fiscal, 6 principaux abattements sont particulièrement appliqués.

Abattement fiscal : une baisse de la base imposable des revenus

Intervenant dans différents domaines, l’abattement fiscal est une déduction fiscale appliquée en pourcentage ou forfaitaire sur un montant donné. Il est directement inclus dans le calcul de l’impôt sur le revenu du contribuable. La base imposable des revenus est donc baissée, ce qui est très appréciable pour les contribuables.

Par exemple, un contribuable peut bénéficier d’un abattement fiscal pour frais professionnels s’il justifie de dépenses engagées pendant son activité professionnelle. 10% de ses revenus déclarés seront directement soustraits au montant total de son impôt. Vous cherchez vous-aussi à réduire vos dépenses ? Pour choisir la meilleure option et faire des économies, comparez !

Ce qui dit le Code Général des Impôts

Le code général des impôts prévoit l’abattement fiscal dans certains cas de figure et en choisit son plafond et sa durée. Pour ce calcul, la loi tient compte des différents revenus concernés (activité, immobilier, succession, etc.) mais aussi de la situation du contribuable, comme c’est le cas pour les personnes invalides ou de plus de 65 ans dont les ressources seraient limitées.

Les 6 grandes familles d’abattements fiscaux

L’abattement fiscal intervient aussi bien dans le domaine professionnel, que dans le domaine immobilier ou notarial. Les abattements les plus souvent appliqués sont les suivants :

– Un abattement de 40% appliqué sur les dividendes versés aux actionnaires d’une société.
– Un abattement de 10% appliqué sur les frais professionnels. Sont considérés comme frais professionnels les frais liés aux repas pris sur le lieu de travail ou au restaurant lorsque l’activité professionnelle l’impose, aux frais kilométriques lorsque l’employé doit utiliser son véhicule pour exercer sa profession, et aux divers frais de déplacement imposés par l’activité, en France ou à l’étranger.
– Un abattement dépendant des conditions de ressources des personnes invalides ou de plus de 65 ans.
– Un abattement appliqué sur les successions.
– Un abattement sur les plus-values immobilières (différence entre le prix d’achat d’un bien et son prix de vente). Son montant dépend du temps écoulé entre l’achat et la vente.
– Un abattement sur les plus-values sur les valeurs mobilières : gains réalisés lors de la vente de valeurs mobilières (actions, obligations, parts de fonds communs etc). Le montant de l’abattement dépend du temps écoulé entre l’achat et la vente.

Infos pratiques - Abattement fiscal

Plus d'infos pratiques

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer