Réduire son ISF

isf

Chaque foyer fiscal dont le patrimoine net excède 1 300 000 euros est soumis à l’ISF, l’impôt de solidarité sur la fortune. Certaines lois de finances permettent de réduire l’ISF de manière importante, tout en investissant dans des produits d’intérêt public ou culturel.

Investissements culturels ou économiques

L’ISF est calculé sur l’addition du patrimoine (immobilier, fonds de commerce, devises…) et la soustraction des dettes et biens exonérés par le code général des impôts. En investissant dans certains domaines bien précis, les contribuables touchés peuvent obtenir une importante réduction de leur impôt sur la fortune.

L’investissement dans les œuvres d’art offre une réduction de l’ISF très intéressante. Cela concerne les tableaux, mais également les antiquités de plus de cent ans ou encore les objets de collection. A noter que les voitures de collection offrent une exonération de 100% du montant investi.

Investir dans des FCPI ou des FIP permet d’encourager l’économie française en soutenant les PME et autres PMI, tout en offrant une réduction de l’ISF de 50 % du montant investi.

Il est également possible de réduire l’impôt sur la fortune en investissant dans une forêt ou une vigne. Pour une forêt, la réduction d’impôt est de 100% de la valeur du produit, de 75% dans la limite de 101 897 euros et de 50% au-delà.

Autres moyens de réduire l’ISF

En dehors de l’investissement, il existe plusieurs autres manières de réduire son ISF. Pour cela, il est peut être utile de se renseigner auprès de professionnels de l’investissement ou de l’argent comme des conseillers fiscaux, des conseillers en patrimoine ou encore son comptable.

Le démembrement temporaire de propriété permet un gain d’impôts assez conséquent. Il peut être fait par des parents pour assurer un revenu régulier à leurs enfants majeurs ou bien encore hors du cercle familial. Il s’agit de transmettre un bien produisant des revenus en pleine propriété ou en usufruit pour le faire sortir de l’assiette fiscale.

Astuce Malynx !

Acheter sa résidence principale offre une réduction de l’ISF de 30% du montant du bien, ainsi qu’une déduction des intérêts d’emprunt.

Les placements pour la retraite échappent complètement à l’ISF. Il faut donc privilégier la souscription à un plan d’épargne retraite populaire, ou PERP, qui offre un versement d’une rente viagère au moment de la retraite. Ce produit financier est également déductible du revenu imposable. Pour les professions indépendantes, les contrats Madelin offrent les mêmes avantages fiscaux.

Un don à une fondation offre également une réduction de l’ISF de 75% du montant offert à la fondation.

Détenir des biens professionnels, dans sa propre société par exemple, permet également de réduire l’ISF de 100% du montant du patrimoine détenu.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer