Déterminez votre profil fiscal

profil fiscal

Afin de profiter au mieux de tous les avantages fiscaux proposés par la loi française, il est indispensable de déterminer à l’avance son profil fiscal ainsi que son potentiel d’investissement à plus ou moins long terme. Pour cela, il faut déterminer ses objectifs, ses désirs, ainsi que son âge ou sa situation matrimoniale.

Les critères rentrant en compte dans le profil fiscal

Avant d’investir, il faut déterminer son profil fiscal comme tous les professionnels de la finance le conseillent. Pour cela, plusieurs critères rentrent en compte et permettent de définir les différentes défiscalisations possibles dans le temps.

Les revenus du foyer sont le principal critère du profil fiscal. Des placements très onéreux, comme l’investissement dans les Monuments Historiques ou des produits financiers permettant de jouer sur l’ISF seront sans intérêt pour une personne aux revenus modestes.

La situation matrimoniale peut jouer sur les possibilités d’investissement. Marié, célibataire, responsable de famille, sans enfants…, cela a un impact sur les avantages fiscaux proposés dans tous les domaines.

L’âge rentre également en compte. En effet, lorsque l’on est jeune et que la situation professionnelle ou personnelle risque de changer, les placements à long terme ne sont pas conseillés. De même que les placements bloqués sur plusieurs dizaines d’années, lorsque l’on a un âge avancé, n’ont aucun intérêt.

Déterminer ses objectifs

Un profil fiscal, c’est également mettre en avant les objectifs que l’on souhaite atteindre à plus ou moins long terme. Gagner de l’argent rapidement ou au contraire placer ses biens sur le long terme, cela n’implique pas les mêmes problématiques. Après un examen précis de sa situation personnelle, professionnelle ou encore financière, il s’agit de la seconde étape.

Il faut avant tout déterminer son principal objectif : un complément de rémunération lors de la retraite, un placement à long terme, un besoin d’argent rapide…, cela permettra de choisir le placement financier le plus adapté.

Pour déterminer le profil fiscal, il est également important de savoir si le futur investisseur est prêt à prendre des risques ou non. En effet, certains placements peuvent rapporter gros mais en général la contrepartie est un risque très important.

L’âge détermine les possibilités de placement, mais les besoins à plus ou moins long terme rentrent également en compte dans le calcul de durée du placement. Lorsqu’on est un jeune célibataire, il est en effet possible que les besoins changent à moyen terme avec la création d’une famille.

Placements sécurisés ou à risques

Les potentiels investisseurs doivent prendre en compte leur peur ou non de prendre des risques avec leur capital. Le profil fiscal met en effet l’accent sur la témérité des contribuables désireux de faire de l’argent.

Les placements à risques rapportent en général plus d’argent, mais peuvent également réduire le capital à néant.

Des placements comme le livret A, par exemple, implique moins de risques, mais également moins de rendement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer