Investir dans les Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA)

sofica

Généralement rentable, l’investissement dans une SOFICA permet aux contribuables intéressés de gagner de l’argent tout en aidant des projets culturels de petite ou de moyenne envergure. La SOFICA est un bon moyen d’encourager l’économie cinématographique française.

En quoi consiste une SOFICA ?

Créée par une loi du 11 juillet 1985, la SOFICA est une société de coproduction de films qui permet aux investisseurs de bénéficier de nombreux avantages fiscaux. Elle consiste en une collecte de fonds privés de financement. Cependant, pour bénéficier d’une défiscalisation intéressante, les contribuables doivent respecter certaines règles :

L’investissement dans une SOFICA doit obligatoirement concerner une collecte de fonds privés de financement conjoint de production française, mais aussi européenne.

La SOFICA choisie doit être agréée par le ministère de la Culture.

Le capital de la SOFICA choisie doit également être agréé par le ministère du Budget.

Il s’agit d’un placement attractif, mais risqué, selon le succès ou l’échec du film produit par la SOFICA. Sans les avantages fiscaux proposés par la loi du 11 juillet 1985, le principe de la SOFICA ne permettrait de récupérer que 80 % seulement de la mise de départ.

Les avantages fiscaux d’une SOFICA

La loi qui régit le fonctionnement des SOFICA offre de nombreux avantages fiscaux aux éventuels investisseurs de ces sociétés de coproduction de films. Ces réductions d’impôt concernent les personnes physiques faisant une souscription au capital initial ou à une augmentation, d’ici le 31 décembre 2017.

L’investissement dans une SOFICA offre une réduction d’impôt de 30 % des sommes investies.

Cette réduction d’impôt est cependant concernée par la double limite de 25 % du revenu net global et du plafonnement des niches fiscales de 18 000 euros par an et par foyer.

La réduction d’impôt proposée par la SOFICA est concernée par le plafonnement des niches fiscales, mais selon un régime dérogatoire. Cela se réalise en deux temps : le total des avantages est soumis au plafond des 10 000 euros par foyer et par an, puis on y ajoute les avantages obtenus au titre des investissements au capital selon le plafond des 18 000 euros par an et par foyer.

Astuce Malynx !

Avantage supplémentaire, si au moins 10 % des investissements espérés par la SOFICA sont réalisés, alors la réduction fiscale s’élève plutôt à 36 % de la somme investie.

En cas de plus-values si grand succès du film produit, ces dernières sont imposables selon le régime des plus-values de cession de valeurs immobilières, sans abattement pour durée de détention. Les moins-values sont déductibles des plus-values mobilières réalisées dans les dix ans.

Comment bénéficier des avantages fiscaux des SOFICA ?

Pour profiter des avantages fiscaux et du possible rendement avoisinant les 4 %, il faut :

  • Faire un placement de 5000 euros minimum,
  • Conserver ses parts pendant au moins cinq ans et respecter le délai de blocage de huit ans pour les SOFICA à garantie partielle,
  • Déclarer son investissement dans une SOFICA dans la déclaration complémentaire de revenus.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer