Investir dans les œuvres d’art

œuvres d'art

Avec un marché représentant plus de trente milliards d’échanges mondiaux chaque année, l’investissement dans les œuvres d’art est une valeur refuge permettant de bénéficier d’un placement intéressant et d’un rendement élevé. Investir dans l’art est devenu une diversification du patrimoine pleine d’intérêt pour les gros portefeuilles.

Un placement sur la durée

Investir dans l’art peut se révéler particulièrement intéressant, surtout si les acheteurs ou autres vendeurs savent être patients. Plus l’investissement s’étend sur une longue durée, plus la défiscalisation de l’oeuvre d’art devient rentable.

Lors d’un achat direct d’oeuvre d’art, il faut compter entre huit et douze ans minimum pour bénéficier d’une plus-value intéressante, montant autour de 7 % ou plus, par an.

Attention, pour profiter d’une plus-value de grande importance, il faut investir dans l’art au moins 20 000 euros.

De plus, selon la loi française, il faut attendre un délai de détention minimum de vingt-deux ans pour échapper à la taxe sur la plus-value lors de la revente de l’oeuvre d’art.

L’imposition pour les œuvres d’art

La défiscalisation d’une œuvre d’art dépend aujourd’hui en France de deux régimes d’imposition particuliers.

Il peut s’agir d’une simple taxation de 5 % sur le prix de vente total de l’oeuvre d’art, le régime le plus courant.

Sinon, lorsque l’on possède une facture d’achat, il est possible de choisir la taxation sur la plus-value, et ce, seulement après un abattement de 10 % par année de détention au-delà de la deuxième année. Lorsque l’on ne possède pas la facture, il n’est pas possible de bénéficier de ce régime fiscal.

La loi permet également aux propriétaires d’oeuvres d’art de payer leurs impôts en dation d’oeuvre à l’Etat

A noter qu’investir dans l’art ne rentre pas dans le calcul de l’ISF.

isf

lire aussi

Réduire son ISF

Investir dans l’art pour une entreprise

Lorsque l’on est une entreprise, investir dans l’art peut se révéler être un excellent calcul en matière de fiscalité. En plus d’améliorer son image et sa décoration, cela lui permet de gagner de l’argent.

Astuce Malynx !

Au titre de la défiscalisation d’une œuvre d’art, une entreprise peut profiter d’une déduction fiscale au titre de chaque exercice selon un plafond de 5 % maximum du chiffre d’affaire annuel.

La déduction fiscale, pendant cinq ans, est de 20 % du prix d’achat total.

A noter également que les œuvres d’artistes vivants sont excluses de la taxe professionnelle.

L’art via des fonds d’investissement

Lorsque l’on souhaite simplement profiter de la défiscalisation d’une œuvre d’art, et qu’on ne désire pas profiter personnellement de cette dernière, il est possible de passer par des fonds d’investissement.

Pour investir dans l’art via des fonds d’investissement, il faut posséder un gros capital de départ. En effet, ce type d’investissement demande généralement une mise de départ de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Très avantageux, les fonds d’investissement dans l’art propose des rendements sur dix ans excédents souvent les 10 % à l’année.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer