Qu’est-ce que le taux effectif global (TEG) ?

taux effectif global

Le taux effectif global (TEG), ou taux annuel effectif global (TAEG), correspond au taux d’intérêt total d’un crédit immobilier déterminé par la banque ou l’établissement accordant le prêt. C’est ce taux qui permet de connaître le coût global d’une opération immobilière et de comparer les différentes offres de prêt.

La réglementation du TEG

Conformément à la réglementation, le taux effectif global doit être mentionné sur toutes les publicités et offres de crédit, au même titre qu’il doit apparaître sur le contrat de prêt immobilier.

Il est à noter que le TEG ne doit pas dépasser le « taux d’usure »,

autrement dit le taux maximum prévu par la loi et calculé chaque trimestre par la Banque de France.
L’absence de mention du TEG sur un contrat de prêt immobilier peut être sanctionnée pénalement et civilement, avec des peines pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende dans le cas d’un TEG dépassant le taux d’usure, et jusqu’à 4 500 € d’amende pour un TEG erroné ou absent.


Le TEG comprend ainsi l’ensemble des frais annexes obligatoires, à savoir :
Le taux d’intérêt de base du crédit
Les frais divers liés à l’opération, à l’image des frais de dossier ou des frais d’inscription
Les primes d’assurance dans le cas où une assurance obligatoire est souscrite auprès de l’établissement bancaire

L’intérêt du TEG

Instauré en 1966, le TEG constitue le taux de référence lors d’un projet immobilier, et présente l’avantage de permettre une comparaison pertinente des offres de prêts immobiliers concurrentes afin de choisir la meilleure.

taux effectif global

En effet, au-delà du taux d’intérêt de base proposé par les banques, s’ajoutent de nombreux autres frais complémentaires, venant alourdir de façon significative le coût total du crédit.

C’est donc afin d’offrir aux ménages un outil de mesure fiable que le TEG a été mis en place il y a quelques décennies, dans un souci de protection du client et pour lutter contre les pratiques abusives de certaines banques n’hésitant pas à afficher des taux de base particulièrement attractifs avant d’y ajouter de nombreux frais annexes.

Les pièges du TEG

En dépit de la transparence qu’il offre en matière de crédit immobilier, le TEG connaît néanmoins quelques limites, à commencer par la seule prise en compte des coûts considérés comme certains. Ainsi, dans le cas d’un crédit à taux révisable, le TEG ne tient pas compte des évolutions possibles du taux d’intérêt.

Il appartient donc à l’emprunteur de mesurer les conséquences d’une hausse du taux d’intérêt dans son plan de financement.

L’autre piège réside dans l’excès de confiance qu’il peut induire chez l’emprunteur qui, rassuré par la transparence garantie par le TEG, peut omettre de vérifier d’autres points essentiels d’une offre de prêt, à l’image des modalités de remboursement anticipé ou encore de la souplesse et de la flexibilité du remboursement de l’emprunt.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer