Les crédits à taux variables

credit taux variable

Les crédits immobiliers à taux variable présentent un mode de fonctionnement particulier. Quels sont les avantages, les inconvénients et les pièges à éviter pour ce type de prêt ?

Ce qu’il faut savoir sur le crédit à taux variable

Le principe du crédit à taux variable repose sur un indice de référence, lequel est indexé sur les taux des marchés financiers européens à court terme, ainsi que sur une marge fixe déterminée par la banque en fonction du profil de l’emprunteur, entre 1 et 1,5%. Les indices les plus couramment utilisés sont l’Euribor 3 mois et l’Euribor 12 mois.
Quant à la spécificité du prêt à taux variable, il s’agit du fait que le taux est amené à évoluer à la baisse ou à la hausse pendant la durée de remboursement de l’emprunt ; évolution susceptible d’entraîner une augmentation des mensualités, voire des mensualités et de la durée du prêt.


Il est cependant à noter qu’il existe différentes solutions pour réduire les risques d’un prêt à taux variable. Il est ainsi possible d’opter pour un crédit à taux capé, permettant de limiter l’évolution du taux, à la hausse, à la baisse ou les deux. Ainsi, un taux de 4% capé + 1% / – 1% signifie que le taux de l’emprunt ne pourra pas descendre au-dessous de 3% ni grimper au-dessus de 5%.

Il est également possible de choisir un plafonnement à l’échéance.

Dans ce cas, le montant maximum de la mensualité peut être déterminé à l’avance.

Toutefois, si le montant de l’échéance est limité avec ce dispositif, la durée de l’emprunt peut quant à elle, être allongée dans le cas d’une hausse de l’indice de référence.

Avantages et inconvénients d’un taux variable

Le principal avantage de ce type de prêt est de permettre à l’emprunteur de profiter des éventuelles baisses des taux d’intérêt, même si c’est également sa principale limite, dans la mesure où l’évolution peut être à la hausse.

Contrairement aux crédits à taux fixes, les crédits à taux variables n’offrent pas de visibilité à l’emprunteur, et offrent donc moins de sécurité en termes d’anticipation et d’ajustement du budget.

Autre avantage du prêt à taux variable, les banques n’appliquent pas de pénalités en cas de remboursement anticipé, contrairement à un prêt à taux fixe. Enfin, les taux de départ sont en règle générale plus bas.

Les pièges à éviter

La vigilance est de rigueur lors de la souscription d’un prêt à taux variable. Pour séduire de nouveaux clients, les banques n’hésitent pas en effet à proposer des taux d’appel particulièrement attractifs ne respectant pas la règle d’indexation sur les indices européens. Ces taux seront alors portés à la hausse dès la première révision.

taux variable

Il est par conséquent essentiel de connaître les indices de référence avant de signer une offre de crédit à taux variable.

Pour les prêts à taux variable comme pour les prêts à taux fixe, la règle est la prudence lors de la signature du contrat. Il est en effet important de lire scrupuleusement le contrat avant de le signer, et de s’assurer du contenu des clauses éventuelles, à l’image des clauses relatives à la transformation d’un taux variable en taux fixe.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer