Les crédits à taux fixes

crédit taux fixe

Lors de la concrétisation d’un projet immobilier, deux types de crédits peuvent être proposés à l’emprunteur : le crédit à taux fixe, le type de crédit le plus souscrit aujourd’hui en France, et le crédit à taux variable. Le point sur le crédit à taux fixe : ses avantages et ses inconvénients majeurs.

Le crédit à taux fixe en bref

En souscrivant un prêt immobilier à taux fixe, la banque et l’emprunteur s’engagent sur des modalités précises concernant le crédit. Le taux de celui-ci, ainsi que sa durée, sont en effet clairement définis et s’appliqueront tout au long de la durée du remboursement de l’emprunt.

Ce sont les OAT (obligations assimilables du Trésor) à dix ans, ou encore l’emprunt d’Etat français pour une durée de dix ans, qui servent de référence pour déterminer les taux fixes. Autrement dit, plus le taux de l’obligation d’Etat à dix ans diminue, plus les taux des crédits immobiliers baissent également.

A l’heure actuelle, les taux fixes moyens accordés pour un crédit immobilier sont de 2% sur 15 ans ; 2,28% sur 20 ans et 2,60% sur 25 ans.

Il est à noter qu’un crédit à taux fixe peut être à échéances constantes, à échéances progressives, ou encore à échéances modulables. Dans le premier cas, les mensualités sont fixes du premier au dernier jour de l’emprunt. Dans le cas d’échéances progressives, les mensualités augmentent chaque année selon les conditions définies au moment de la signature du contrat.

Enfin, des échéances modulables permettent d’ajuster les remboursements en fonction de l’augmentation des rentrées d’argent de l’emprunteur.

Les avantages du crédit à taux fixe…

L’intérêt principal de ce type de prêt immobilier est la sécurité qu’il offre. Le taux ainsi que les modalités de remboursement de l’emprunt étant fixes et connus dès la souscription de l’emprunt, l’emprunteur peut ainsi parfaitement prévoir et anticiper son budget pendant la durée de l’emprunt.

… et ses inconvénients

A l’inverse, un prêt à taux fixe ne permet pas de bénéficier d’une baisse éventuelle des taux d’intérêt relative aux fluctuations du marché, à moins de renégocier les conditions de l’emprunt.

D’autre part, certaines banques appliquent des pénalités de remboursement anticipé pour les crédits à taux fixes, celles-ci s’élevant en moyenne à 3% du capital restant dû.

Enfin, l’autre inconvénient relatif aux crédits à taux fixe repose sur le fait que le taux est généralement plus élevé que les taux variables, de l’ordre de 1,5 à 2 points.

taux fixe

Le fait d’offrir une visibilité et une sécurité quant aux mensualités et à la durée du prêt font du crédit à taux fixe une solution pertinente pour les ménages souscrivant un prêt sur une longue durée.

Tout est en effet clairement défini, et aucune mauvaise surprise ne peut survenir et affecter le budget de l’emprunteur. Le manque de souplesse de ce type de crédit constitue en revanche son principal inconvénient, même s’il est possible de négocier dès le départ les modalités de remboursement anticipé par exemple, ou encore de renégocier, voire de faire racheter le crédit au fil du temps le cas échéant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer