Crédits à taux fixe ou variable

Faut-il souscrire un prêt immobilier à taux fixe ou à taux variable ? Pour bien choisir son crédit immo, mieux vaut comparer les deux formules. Chacune d’entre elle présente certes des avantages, mais n’est pas dénuée d’inconvénients.

Crédit immo : taux fixe ou taux variable ?

Définition du taux fixe

En matière de crédit immobilier, le taux fixe est un taux qui ne varie pas pendant toute la durée d’emprunt. Les mensualités de remboursement sont déterminées en prenant en compte le capital emprunté, la durée du prêt et le taux d’emprunt.

Cela permet de connaître exactement le coût total du crédit.

Toutefois, bien que le taux fixe soit préalablement défini, les échéances peuvent être constantes ou progressives pendant la durée de remboursement. Dans le premier cas, les mensualités sont identiques du début à la fin, dans le second cas, elles sont réduites en début de prêt pour augmenter chaque année.

C’est l’emprunteur qui choisit en début de contrat la solution la plus adaptée à son profil.

Définition du taux variable

Le taux variable est un taux modulable. Il est révisé chaque année, à la hausse comme à la baisse, en fonction de l’indice de référence Euribor. En début de prêt, le taux variable est inférieur au taux fixe. Il peut toutefois évoluer par la suite en cas de hausse des taux, ce qui impacte le montant des mensualités.

Avantages et inconvénients du prêt à taux fixe

Le principal avantage du crédit à taux fixe est de limiter les risques en évitant les hausses des taux pendant toute la durée d’emprunt.

Astuce Malynx !

Le taux fixe est à privilégier lorsque l’on s’engage sur une durée de remboursement supérieure à 15 ans, car il offre davantage de sécurité à l’emprunteur qu’en optant pour un taux variable.


En effet, il est constaté que sur le court terme, les hausses de taux sont peu significatives.
Le taux fixe présente deux inconvénients : l’un réside d’une part dans le fait que l’emprunteur ne bénéficie pas d’une baisse de taux lorsque l’indice Euribor est bas. D’autre part, le taux fixe en début de prêt est beaucoup plus élevé que le taux variable.

Avantages et inconvénients du prêt à taux variable

Le taux variable offre un intérêt par rapport au taux fixe puisqu’il est beaucoup plus intéressant en début de prêt. Il permet, en plus, de profiter des éventuelles baisses de taux pendant toute la durée du crédit.
Autre atout, et non des moindres, en cas de hausse des taux, il est possible de transformer son prêt à taux variable en prêt à taux fixe dès lors que cette clause figure au contrat.

Enfin, pour limiter la hausse des taux, les banques ont mis en place une formule de couverture qui est le taux capé. Celui-ci peut être de 1 à 3 % selon les établissements.

Pendant la phase d’emprunt, le taux du crédit ne peut jamais être supérieur au taux variable initial augmenté du taux capé.
L’inconvénient majeur du prêt à taux variable est son niveau de risque en cas de forte hausse des taux. C’est pourquoi il est déconseillé sur le long terme. La souscription à un prêt immobilier à taux variable n’est donc intéressante que si la durée d’emprunt n’excède pas 7 ans, une période raisonnable qui évite dans l’absolu de trop fortes variations.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer