Simuler son prêt relais

simulation prêt relais

Dispositif de financement mis en place par les banques pour aider les ménages à financer un nouveau bien, le plus souvent immobilier, en attendant que l’ancien soit vendu, le prêt relais consiste en une avance d’argent accordée par un établissement bancaire. Cette avance correspond à un pourcentage du montant estimé de la vente du logement, lequel peut varier en fonction notamment de la probabilité que la transaction se réalise rapidement ou non.

La simulation du montant de son prêt relais

Il existe trois types de crédit relais :
Le premier est un prêt relais adossé à un prêt immobilier classique. Autrement dit, lorsque l’emprunteur a vendu son bien et remboursé son prêt relais, il continue à rembourser son crédit classique pour financer son nouvel investissement.
Le deuxième est un prêt global incluant le prêt relais et le prêt classique. Lors de la vente du logement, le montant du prêt est ainsi déduit du produit de la vente, sans frais, et les modalités du crédit sont alors révisées.

Enfin, il est également possible de souscrire un prêt relais dit « sec », c’est-à-dire non couplé à un autre crédit. C’est le cas notamment lorsque le coût du nouvel achat est inférieur ou égal à celui de la vente de l’ancien.

Astuce Malynx !

Pour faire une simulation du prêt relais, voici la formule mathématique : 60 à 80% x valeur du bien – capital restant dû (CRD)

Dans tous les cas, le montant du prêt relais est égal à un pourcentage de la valeur du bien moins le capital restant à rembourser.

Le prêt relais en bref

Le crédit relais reposant sur un pourcentage de la valeur du bien à vendre, les banques ont par conséquent besoin de disposer d’une indication pertinente et fiable pour étudier le dossier, et se basent pour cela sur une estimation réalisée par des professionnels de l’immobilier (agences, notaires…).

prêt relais

C’est pour se prémunir contre une éventuelle surestimation du bien, et donc une vente moins élevée que prévu, que les établissements bancaires n’avancent en général qu’une somme d’argent allant de 60 à 80% de la valeur du bien.

Un dossier où un compromis est déjà signé doit ainsi, en général, pouvoir bénéficier d’une avance plus importante qu’un dossier où le bien n’est par exemple pas encore mis en vente.
D’où l’importance d’une estimation la plus juste de la valeur de l’habitation, et un prix de vente conforme au marché.

Au regard de la spécificité de ce crédit immobilier, le prêt relais est par conséquent souscrit pour une courte durée, généralement un an, et est renouvelable une fois si le bien n’a toujours pas trouvé preneur.

Mais le crédit relais prend en réalité fin dès que le logement est vendu, sans pénalité aucune pour l’emprunteur.

Pendant la durée de ce crédit, les emprunteurs ne sont tenus de payer que l’assurance décès. En ce qui concerne les intérêts, ils peuvent en effet, au choix, les payer tous les mois, ou au terme du crédit. Le capital total avancé par la banque étant quant à lui remboursé lorsque la transaction est concrétisée.
Simuler son prêt relais est essentiel dans la mesure où cela permet d’ajuster au mieux le reste du mode de financement du nouveau bien immobilier ; sachant en effet qu’il convient de compter également sur le reste de la vente, à savoir de 20 à 40% selon les cas, et que les remboursements anticipés font généralement l’objet de frais bancaires.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer