Evaluer le montant de ses mensualités

évaluer montant me,nsualités

Entre le montant du capital emprunté, le coût de l’assurance, les intérêts et les frais annexes, il n’est pas toujours aisé d’estimer précisément le coût réel de son emprunt immobilier, et par conséquent de ses mensualités. D’où l’intérêt de calculer et d’évaluer au mieux le montant des échéances à prévoir, ceci afin de visualiser précisément son projet et d’évaluer l’impact de la durée sur le crédit.

De l’importance d’évaluer ses mensualités

D’un côté, alléger ses mensualités de prêt immobilier et augmenter la durée de remboursement peuvent paraître une alternative séduisante pour disposer d’un budget plus confortable au quotidien.

Mais il faut savoir dans ce cas que le coût global de l’emprunt sera plus élevé au final.

D’un autre côté, faire le choix de mensualités trop élevées est risqué pour sa situation financière. L’intérêt est donc de déterminer des mensualités les plus adaptées à ses ressources et à ses charges, dans le but d’avoir un coût d’emprunt global convenable tout en disposant d’un « reste à vivre » suffisant.

Le mode de calcul de ses mensualités d’emprunt immobilier

Pour estimer les mensualités de son prêt immobilier, il convient de prendre en compte deux paramètres essentiels :
Ses revenus réguliers et certains (salaires, bénéfices commerciaux ou non commerciaux, bénéfices industriels, pensions alimentaires, revenus locatifs, prestations familiales…)
Ses charges pérennes (crédits en cours, pensions, assurances, impôts, nourriture, voiture…)
Une fois ces éléments déterminés, il est possible de calculer son taux d’endettement afin de connaître sa capacité d’emprunt.

Astuce Malynx !

Le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% des revenus, au risque de constituer un cas de surendettement pour l’emprunteur.

Dès lors que la capacité d’emprunt est connue de l’emprunteur, il lui est possible de se projeter concrètement dans un projet immobilier, tout en sachant que le coût du prêt inclut, outre le montant emprunté, la part de l’assurance, les intérêts et les frais annexes, dont les frais de dossier.
A noter qu’il existe des calculatrices de mensualités particulièrement performantes pour réaliser des simulations de crédit immobilier.

Les erreurs à éviter

Parmi les pièges dans lesquels il peut être facile de tomber lorsque l’on souhaite simuler ses mensualités, la comparaison avec son loyer actuel est peut-être la plus commune. Il est en effet naturel de penser que, si l’on parvient à régler son loyer à l’heure actuelle, on pourra rembourser le même montant pour son crédit immobilier. Mais le fait d’être propriétaire implique d’autres charges, dont est dispensé un locataire, à l’image de la taxe foncière, des frais d’entretien, voire de rénovation du logement, des éventuelles charges de copropriété.

Une autre erreur fréquente consiste à négliger l’impact des mensualités sur le coût du crédit.

On n’oublie en effet que les intérêts, assurances et autres frais augmentent considérablement le coût effectif global d’un projet immobilier.
Enfin, un dernier piège à éviter pour évaluer ses mensualités de crédit immobilier est de se cantonner à une durée dite standard, soit 10, 15 ou 20 ans.

Il est en effet généralement plus intéressant de choisir une durée intermédiaire, à savoir par exemple 18 ans plutôt que 20 ans. Les mensualités ne seront que légèrement plus élevées, mais le coût du crédit sera quant à lui beaucoup plus léger.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer