Optimiser son profil d’emprunteur

Afin de minimiser les risques d’impayé, les banques accordent plus facilement un crédit à un client qui présente le profil idéal. Pour bénéficier d’un prêt immobilier intéressant, encore faut-il présenter un dossier en béton. Mais pour cela, reste à savoir comment optimiser son profil d’emprunteur.

optimiser son profil d'emprunteur

A quoi sert le profil d’emprunteur ?

Le profil d’emprunteur est défini par la capacité de financement d’une personne qui sollicite un crédit auprès d’une banque ou d’un établissement de prêt. Un fait plus évident encore lorsqu’il s’agit d’un crédit immobilier car le capital emprunté est généralement conséquent et la durée de remboursement relativement longue.

 En fonction de la situation financière du demandeur, la banque étudie le dossier de l’intéressé afin de déterminer les possibilités de remboursement de son client.
Pour que l’établissement accorde un crédit à des conditions avantageuses, il est donc préférable d’avoir le profil d’emprunteur de référence.

Les exigences des banques

Chaque banque prend en compte différents éléments pour analyser le dossier de prêt d’un client – et donc son profil d’emprunteur. Ces éléments incontournables sont :

  • Le montant du crédit
  • Le taux d’endettement
  • Les ressources de l’emprunteur et du co-emprunteur
  • Les charges du ménage (crédits en cours)
  • La situation financière et patrimoniale du ménage (relevés de compte des trois derniers mois, justificatifs d’épargne, etc.).

Comment adapter son profil d’emprunteur ?

Avant d’accorder un crédit, la banque évalue le degré de risque de son client. Ce dernier doit être en mesure de rembourser son prêt sans incidence de paiement. Pour évaluer ce risque, la banque prend en compte plusieurs critères.

L’apport personnel

Plus l’apport est conséquent, plus le prêt a de chances d’être accordé. En effet, la banque considère qu’un client qui épargne régulièrement pour financer son projet immobilier est moins exposé à être débiteur qu’une personne qui n’épargne pas. Ce point est donc une sécurité pour la banque.

Le taux d’endettement

es mensualités de remboursement du prêt, ajoutées aux charges mensuelles, doivent être inférieures à 33 % des revenus du ménage. Toutefois, la banque peut déroger à cette règle si l’emprunteur possède un pouvoir d’achat élevé. En revanche, le ratio d’endettement peut être réduit en cas de revenus modestes. Une fois les mensualités de remboursement et les charges payées, la banque détermine si un ménage peut subvenir à ses besoins sans risque de surendettement.

La situation professionnelle

des revenus réguliers et pérennes sont un atout pour le prêteur. Celui-ci accorde plus facilement un crédit à un employé en CDI qu’à une personne en recherche d’emploi ou à un CDD récent.
La situation financière : la banque exige les trois derniers relevés de compte afin d’analyser les opérations bancaires de son client. En fonction des dépenses et des revenus, elle est en mesure de connaître le profil de l’emprunteur.

Si le demandeur est à découvert régulièrement, il a peu de chances qu’un prêt lui soit accordé.

En plus des critères sur lesquels l’emprunteur peut agir, reste également la notion d’âge. En effet, la banque accordera plus facilement un prêt à une personne de moins de 50 ans qu’à un sénior notamment pour un emprunt à long terme. La plupart des banques considèrent qu’un prêt doit être remboursé avant le 70e anniversaire de l’emprunteur.

Eviter les points négatifs pour optimiser son profil emprunteur

La banque rejette systématiquement une demande de prêt si le demandeur présente une situation financière peu favorable comme :

  • L’absence d’emploi ;
  • Le surendettement ;
  • Le fait d’être fiché à la Banque de France.

Optimiser son profil avec un apport personnel

Dans le cadre d’une acquisition immobilière, la banque accorde plus facilement un prêt lorsque son client dispose d’un apport personnel correspondant au moins à 10 % du montant de l’opération. Cet apport est généralement destiné à régler les frais de notaire ainsi que les garanties d’hypothèque en rapport avec le bien concerné.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer