Quel apport personnel pour un crédit immo ?

apport personnel

Aujourd’hui, un français sur deux accède à la propriété. Si l’obtention d’un crédit immobilier implique la réalisation de nombreuses démarches, le montant de l’apport personnel est une des conditions décisives lors de l’octroi de celui-ci. Quel est le montant minimal de l’apport personnel demandé par les organismes prêteurs dans le cadre d’un prêt immobilier ? Pour quelles raisons l’apport est-il nécessaire? Et quels sont les risques liés à un prêt immobilier sans apport?

L’apport personnel pour un prêt immobilier, comment ça marche ?

Dans le cadre d’un crédit immobilier, l’apport personnel représente la somme d’épargne que la personne peut injecter dans l’achat du bien. Il est un atout indéniable dans la phase de négociation avec les banques.

La plupart des organismes financiers demandent 10% d’apport personnel pour un crédit immobilier, ou le financement total des frais liés à l’achat (frais d’agence, frais de notaire, frais de garantie).

Dans certaines conditions, et en fonction du profil du client, la banque pourra accorder le prêt en financement total. On dit alors qu’il s’agit d’un crédit à 110%.

L’apport personnel peut être amené sous forme d’économies, de donation, d’héritage, de vente d’un bien immobilier, ou encore sous forme de prêts constitutifs comme le PTZ ou le prêt employeur.

A savoir : Dans le cadre d’un achat immobilier à titre de résidence principale, le déblocage de l’épargne salariale est possible par anticipation.

Pourquoi faut-il faire un apport personnel pour un prêt immobilier ?

Dans le contexte économique défavorable actuel, la question de l’apport personnel reste un sujet sensible. Il s’agit de trouver un juste équilibre entre le fait d’injecter son épargne et de pouvoir faire face aux imprévus futurs.

Plus vous mettrez d’apport, et plus votre marge de négociation avec la banque augmentera.

L’optimisation de ces facteurs reste toutefois complexe.

L’apport personnel dans le cadre d’un crédit immobilier donnera également de la valeur à votre dossier face aux banques. Une épargne conséquente montrera que vous avez anticipé votre achat, et que votre démarche a été réfléchie.

Les risques liés à un prêt immobilier sans apport personnel

Chaque acheteur ne disposera pas d’un apport personnel. Compte tenu des taux faibles en matière de crédit immobilier, de plus en plus de jeunes actifs souhaitent se lancer dans l’acquisition d’un logement. En effet, un prêt immobilier représente une charge identique à celle d’un loyer, d’où l’intérêt d’acheter au plus tôt.

Voici un exemple concret : Mr X achète un appartement à 200 000 euros, amortissable sur 20 ans avec un taux à 2,50%. Le financement est à hauteur de 110%, soit le montant de l’acquisition et ceux des frais. Sur la base de ce process, M.X mettra deux ans à reconstituer uniquement le remboursement des frais.

apport personnel

Ainsi, en cas de financement à 110%, il faudra un certain nombre d’années pour revenir au coût du bien initial.

L’emprunteur prend donc le risque, en cas de revente rapide, que le fruit de la vente ne couvre pas le capital restant dû.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer