Ouvrir un Crédit à taux zéro

Ouvrir un crédit à taux zéro

La constitution d’un dossier de demande de crédit à taux zéro exige qu’aucune étape ne soit négligée. Mieux vaut s’y prendre à l’avance pour que le projet immobilier aboutisse.
Le crédit à taux zéro est un prêt réglementé qui permet de financer partiellement une première résidence principale. L’attribution de ce crédit sans intérêt est soumise à conditions. Focus sur ce crédit immobilier 0% et les différentes étapes nécessaires à l’ouverture du PTZ dont la dernière modification est en vigueur depuis janvier 2016.

Un crédit gratuit pour accéder à la propriété

Le PTZ ou prêt à taux zéro a été mis en place en 1995. Cette avance remboursable à 0% d’intérêt n’est autre qu’un crédit bancaire qui permet de financer sans intérêt une partie du prix d’un bien immobilier.

C’est le revenu fiscal de l’emprunteur qui détermine le montant accordé ainsi que le lieu d’implantation du bien en question ou zonage.

Depuis sa création, le crédit à taux zéro a connu quelques modifications. Sa dernière réforme est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Il s’agit toujours d’un crédit à taux zéro mais aux conditions élargies, et que l’on appelle parfois prêt ne portant pas intérêt.

Ouvrir un crédit à taux zéro : les différentes étapes

Pour ouvrir un crédit à taux zéro, il est nécessaire de s’y prendre suffisamment à l’avance afin de réunir toutes les pièces nécessaires car les conditions d’octroi sont drastiques. L’accédant à la propriété désireux d’obtenir un PTZ a tout intérêt à respecter les différentes étapes en amont.

S’assurer que sa situation lui permet de prétendre à un prêt à taux zéro : il doit être primo-accédant (sauf exceptions), c’est-à-dire ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale depuis au moins deux ans. Il lui faut réunir les documents justificatifs permettant de prouver sa qualité de primo-accédant.

Vérifier qu’il ne dépasse pas le plafond de ressources du PTZ

plafond de ressources du PTZ

Le plafond de ressource est déterminé en fonction du nombre d’occupants du futur logement et de sa zone d’implantation.

Déterminer la nature de son projet immobilier et vérifier si celui-ci est éligible au PTZ.

Trouver une banque qui propose ce type de crédit immobilier : l’établissement doit avoir signé une convention avec l’Etat, ce qui est le cas pour la plus grande majorité des banques.

Justifier de son identité et de celle de tous les membres de la famille, nés ou à naître (en cas de grossesse au moment de la demande du crédit sans intérêt) qui résideront dans le logement.

Fournir les justificatifs des autres prêts qui permettront de financer le logement, le PTZ ne pouvant être le seul moyen de financement d’un projet immobilier.

Le primo-accédant doit tout mettre en œuvre pour réunir les nombreux justificatifs nécessaires à l’ouverture d’un dossier de demande de PTZ.
Ces pièces concernent sa situation sociale, sa situation familiale, le bien immobilier à financer qu’il s’agisse d’une maison individuelle, d’un appartement, ou d’un logement ancien, les autres prêts contractés comme un prêt classique, un prêt logement ou encore prêt d’accession sociale par exemple.

Afin de ne pas perdre de temps et surtout de ne pas manquer une étape, le mieux est de se rendre à la banque suffisamment tôt afin de rencontrer un conseiller. Il prendra soin d’établir un calendrier des démarches à accomplir et une liste des justificatifs à produire lors du dépôt de demande d’un crédit à taux zéro.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer