Focus sur la clôture d’un PEA

cloture-pea

Passage obligé pour pouvoir investir en bourse, l’ouverture d’un PEA (Plan Epargne en Actions) permet de passer des ordres, autrement dit d’acheter et de vendre des actions, des Sicav et autres valeurs boursières. Mais qu’en est-il de la fermeture de ce compte ? Quelles sont les démarches et les opérations à effectuer ? Quels frais génère la fermeture d’un PEA ? Ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Le PEA en bref

Outre de permettre à son titulaire de pouvoir investir en bourse, l’intérêt majeur du plan épargne en actions est sa fiscalité particulièrement avantageuse, avec notamment une exonération d’impôts sur les bénéfices générés dès la cinquième année d’ouverture.
Il convient par ailleurs de savoir qu’un PEA est généralement et en théorie ouvert pour une durée minimale de huit ans. Il est néanmoins possible de le clôturer avant cette date, mais les avantages fiscaux sont alors moindres.

cloture-pea

A noter d’autre part que le fait de réaliser un retrait, même s’il s’agit d’un retrait partiel des fonds disponibles, entraîne la fermeture automatique du PEA, de même d’ailleurs que le retrait de la totalité des fonds après huit ans.

La clôture du PEA

Si tout retrait effectué pendant les huit premières années d’ouverture du compte conduit à sa clôture systématique, il est toutefois possible de le fermer de façon volontaire au-delà des huit ans. Le détenteur du PEA doit alors faire la demande de clôture auprès de la banque où est ouvert le compte, soit physiquement en se rendant à l’agence, soit par voie postale, en mentionnant dans ce cas toutes les informations relatives au compte.
La plupart des établissements bancaires prélèvent des frais lors de la clôture d’un PEA. Il s’agit des frais dits « de sortie », lesquels peuvent sensiblement varier d’une banque à une autre.

A quel moment clôturer son PEA ?

Au regard de la fiscalité avantageuse à laquelle est soumis le PEA, il est important de connaître les spécificités de son fonctionnement avant de le clôturer, dans le but d’optimiser au maximum son rendement.
Il faut ainsi savoir que le fait d’effectuer un retrait au bout de deux années d’ouverture entraînera une imposition à hauteur de 22,5%, auxquels il convient d’ajouter les prélèvements sociaux, qui s’élèvent quant à eux à 15,5%.
Un retrait réalisé entre la deuxième et la cinquième année d’ouverture entraînera une taxation de 19%, ainsi que les prélèvements sociaux.

Astuce Malynx !

En revanche, entre la cinquième et la huitième année, les revenus du PEA sont exonérés d’impôts ; seuls restent alors les prélèvements sociaux.


Au-delà de huit ans, les revenus sont également exonérés, mais il est possible d’effectuer un retrait sans entraîner la clôture du compte. A noter toutefois qu’un retrait effectué après huit années d’ouverture d’un PEA entraîne l’interdiction de réaliser de nouveaux versements.
Le PEA étant un compte particulier parmi les produits bancaires, il est par conséquent soumis à un fonctionnement spécifique qu’il convient de connaître si l’on souhaite générer des revenus substantiels et optimiser son rendement.

 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer