Bourse  : zoom sur les brokers

Investir en bourse nécessite de recourir à un intermédiaire financier chargé de vendre et d’acheter des titres pour le compte de son client  : le courtier en bourse, ou broker. Ce professionnel du secteur de la bourse joue plusieurs rôles et poursuit plusieurs missions. Qui est-il et qu’apporte-t-il à un particulier pour la gestion quotidienne de ses actions  ?

brokers

Quelques mots sur les brokers

Terme anglais pour désigner un courtier en bourse, le broker est l’un des intermédiaires financiers indispensables, avec les banques, pour pouvoir investir en bourse. Un particulier désireux d’investir en bourse peut en effet solliciter les services de ce professionnel de la finance pour, d’une part, ouvrir un compte-titres ou un PEA (plan épargne en actions), et ensuite passer des ordres d’achat et de vente.

Mais au-delà de recevoir et transmettre les ordres de ses clients, le broker est également investi d’autres missions, à l’image de la tenue et de la gestion des comptes, ou encore de la livraison des produits financiers.

En se positionnant comme un intermédiaire entre acheteurs et vendeurs, les brokers sont l’un des acteurs phares du marché boursier.  

Il est à noter à ce titre que ces professionnels possèdent une parfaite connaissance des produits financiers qu’ils sont amenés à traiter au quotidien.

Astuce Malynx !

Leur présence représente pour cette raison un atout précieux pour un particulier désireux d’investir en bourse.

Il est par ailleurs à relever que les brokers, pour pouvoir exercer, doivent recevoir l’autorisation de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), voire de la banque de France.

Broker  : un métier, plusieurs rôles

En fonction des agréments qu’il possède, le broker peut se contenter de passer les ordres d’achat et de vente de ses clients, ou au contraire avoir un rôle beaucoup plus étendu.

Le broker peut en effet être collecteur d’ordres, en recevant les ordres de ses clients et en les transmettant à un négociateur, mais il peut aussi bénéficier de l’agrément de compensateur, auquel cas il est habilité à effectuer des opérations de règlement et de livraison des titres après l’exécution des ordres par le négociateur.

Lorsqu’il est titulaire de l’agrément de négociateur, le broker exécute lui-même les ordres d’achat et de vente des titres.

Un broker peut en outre être agréé pour transmettre des ordres au collecteur d’ordres ainsi qu’au négociateur. S’il possède l’agrément de teneur de compte, il peut recevoir les fonds de ses clients et retranscrit les opérations réalisées sur leurs comptes.

Enfin, dans le cas où un broker possède l’agrément de conservateur, il assure la gestion des comptes-titres de ses clients et prend en charge les différentes opérations relatives à la tenue de ces comptes.

Acteur incontournable de l’univers de la bourse, et ce d’autant plus avec l’essor d’internet, le broker occupe une place à part dans le milieu de la finance et peut se révéler un intermédiaire particulièrement efficace pour aider les particuliers à rentabiliser leur investissement.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer