Le rôle des banques dans un investissement en bourse

Acteurs phares de l’économie nationale, les banques sont aussi des intermédiaires financiers de premier ordre dans le cadre d’un investissement en bourse. Pour pouvoir investir en bourse, acheter et vendre des titres financiers, un particulier doit ainsi ouvrir un compte-titres ou un PEA au préalable. Quel est le rôle des banques dans cette démarche et que peuvent-elles apporter aux particuliers lors de leur investissement en bourse  ? Le point pour tout savoir.

le rôle des banques

Compte-titres et PEA  : passage obligé

Le fait d’investir de l’argent en bourse implique d’ouvrir un compte-titres ou un PEA (plan d’épargne en action) auprès d’un intermédiaire financier, lequel peut être soit une banque ou un courtier en bourse spécialisé.

A l’image du courtier, la banque doit être en mesure d’accompagner et de conseiller son client sur le support le mieux adapté pour réaliser son investissement.

Astuce Malynx !

Il faut savoir que le compte-titres n’est soumis à aucun plafond de versement, aucune durée de placement et aucunes conditions de retraits, offrant une certaine souplesse de fonctionnement.

Le PEA est quant à lui plus restrictif, avec notamment un plafond de versement fixé à 132 000 € et une durée d’ouverture minimale de 8 ans.

Un particulier peut par ailleurs ouvrir plusieurs comptes-titres dans la même banque, contrairement au PEA qui est limité à un par personne. On notera en revanche que la fiscalité d’un compte-titres est plus élevée que celle d’un PEA.

Dans les deux cas, un compte-titres ou un PEA est systématiquement rattaché à un compte courant afin de permettre à son titulaire de pouvoir acheter et vendre des titres.

Par conséquent, la banque joue un rôle dès les prémices d’un investissement en bourse en servant d’intermédiaire pour ouvrir le compte support permettant d’investir, et ce, même s’il est également possible de recourir aux services d’un courtier en bourse.

Le rôle des banques en bourse

Dans la mesure où un compte-titres, tout comme un PEA, est toujours rattaché à un compte courant, le fait de passer par une banque peut présenter un intérêt dans le sens où le contact entre l’établissement bancaire et le client se fait directement. Lorsqu’il passe un ordre boursier, le particulier doit en effet transmettre à sa banque un certain nombre d’informations, parmi lesquelles le nom de l’actif ou le code ISIN, le nombre d’actifs concernés, la valeur de l’opération : achat ou vente, la durée de l’opération, ou encore le prix de l’investissement.

Une fois en possession de ces différents éléments, la banque est ainsi en mesure d’acheter ou de vendre des actions pour le compte de son client.

C’est la raison pour laquelle il peut s’avérer judicieux de faire appel aux services d’une banque si l’on souhaite investir en bourse, à condition bien sûr de faire le bon choix et de pouvoir compter sur l’expertise de son conseiller en matière de finance.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer