Les services bancaires le week-end : un problème ?

On ne vous apprend rien si on vous dit que le dimanche votre banquier préfère allumer son barbecue que de débloquer votre situation. Mais la dictature du week-end pourrait bien prendre fin avec l’avènement des banques en lignes

Les banques traditionnelles sont tributaires des jours ouvrés

Avant tout, un point vocabulaire s’impose:

  • les jours ouvrables correspondent aux six jours de la semaine où les banques sont potentiellement ouvertes, c’est-à-dire du lundi au samedi (sauf jours fériés);
  • les jours ouvrés correspondent aux jours de la semaine où les banques travaillent effectivement, soit généralement du lundi au vendredi ou du mardi au samedi (sauf jours fériés).

Ces termes prennent toute leur importance lorsque l’on parle de «date de valeur»: il s’agit du jour à compter duquel une opération (chèque, virement, paiement par carte…) est prise en compte par votre banque pour le calcul des intérêts de votre compte. Or non seulement la date de valeur est nécessairement un jour ouvrable, mais en plus elle ne correspond pas toujours à la date effective de l’opération: l’émission d’un chèque, par exemple, prend valeur le jour ouvré précédant l’opération, tandis que la présentation d’un chèque prend valeur le jour ouvré suivant.

Pour mieux comprendre les conséquences du calendrier sur vos finances, rien de mieux qu’un exemple: fort d’un chèque de votre grand-mère d’un montant vous permettant de passer un week-end de luxe, vous le déposez à la banque le vendredi 13, afin de pouvoir en profiter immédiatement. Seulement voilà: fermée le samedi 14, votre banque prendra pour date de valeur de ce chèque le lundi 16, tandis que les chèques émis durant votre sulfureux week-end seront portés au débit de votre compte… le vendredi 13. Si vous étiez autour de zéro, attendez-vous à payer des agios!

Et en cas d’urgence? Ne noircissons pas totalement le tableau: les banques traditionnelles mettent toutes à disposition de leurs clients un numéro d’urgence 24h/24 du lundi au dimanche en cas de perte ou vol de votre carte bleue ou chéquier. Mais l’urgence peut être d’une autre nature: en voyage à l’étranger, vous atteignez sans le savoir votre plafond hebdomadaire de retrait et vous vous retrouvez sans un sou au pays du cash. Un mardi? Appelez votre banquier, il augmentera illico votre plafond ce qui débloquera votre carte. Un dimanche? Il vous faudra improviser sans argent jusqu’au lundi… voire mardi.

Les banques en ligne sont en service 24/7… ou presque

La plupart des banques en ligne offrent un service téléphonique de conseil minimum six jours sur sept et à des heures dépassant l’amplitude des horaires de bureau (jusqu’à 21h le soir par exemple). Sans compter que le «guichet» étant sur internet, il est lui accessible 24/7.

Concernant la date de valeur des opérations, certaines banques en ligne offrent à leurs clients la possibilité d’encaisser leurs chèques sur internet via des bordereaux numériques avant de les envoyer par la poste. Ainsi, la date de valeur est calculée à partir de la date d’enregistrement en ligne, ce qui peut nettement accélérer les choses.

Enfin, un service de retrait d’urgence est parfois mis à disposition, à l’instar du «TurboRetrait» de Monabanq. Il permet, à titre exceptionnel, de débloquer des fonds au-delà du plafond de retrait en quelques heures. Car tout le monde ne souhaite pas forcément s’astreindre à voyager avec un euro par jour comme dans Pékin Express.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer