Le prélèvement automatique et le titre interbancaire de paiement

Pour le règlement de vos factures d’électricité, de vos impôts mensualisés ou encore de vos abonnements téléphonie et Internet, vous pourriez être amené à choisir le dispositif du prélèvement automatique. Votre comparateur de banques LeLynx.fr vous aide à faire le point sur ce moyen de paiement.

À la différence du virement, le prélèvement automatique est une autorisation donnée à votre créancier (EDF, Trésor public, fournisseur d’accès Internet) de prélever directement sur votre compte l’argent qui lui est dû.

Comment fonctionne le prélèvement automatique?

Si vous autorisez un créancier à prélever de façon permanente des sommes sur votre compte, «au fur et à mesure que les échéances de paiement arrivent», il s’agit d’un prélèvement automatique.

Les organismes qui proposent le règlement par prélèvement automatique vous font parvenir une «autorisation de prélèvement», que vous devez déposer à la banque en y joignant votre relevé d’identité bancaire (RIB).

si vous ne disposez pas de provision suffisante pour honorer vos prélèvements, ceux-ci seront rejetés et des intérêts vous seront appliqués par le créancier.

Zoom sur le titre interbancaire de paiement (TIP)

Le titre interbancaire de paiement (TIP) est ainsi nommé car il s’agit d’un document papier sur lequel est inscrit le montant à régler. Votre créancier vous adresse ce document afin que vous apposiez votre signature et que vous le renvoyiez par courrier.

L’apposition de votre signature dans l’encart TIP a alors valeur de paiement, c’est-à-dire que la somme y inscrite sera prélevée. Si c’est la première fois que vous utilisez ce moyen de paiement, vous devrez y joindre un RIB.

Pour tous les paiements par TIP suivants, le créancier adresse directement le document à votre banque qui procède alors au prélèvement de la somme indiquée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer