Qu’est-ce que l’opposition générale sur carte bancaire ?

En cas de perte, de vol de carte bancaire, ou bien si l’on constate une utilisation frauduleuse de sa carte ou de ses données, il existe une solution radicale mais efficace: l’opposition générale sur carte bancaire. Réalisable en quelques minutes par téléphone, cette opération permet de rendre la carte inutilisable, mais n’est pas sans conséquence pour son propriétaire.

Votre comparatif banques LeLynx.fr vous éclaire sur l’opposition générale sur carte bancaire et ses effets.

C’est une procédure irréversible et parfois payante

Faire opposition sur sa carte revient à la bloquer définitivement pour éviter toute utilisation frauduleuse de cette dernière, que ce soit pour retirer de l’argent à un distributeur, pour effectuer un paiement dans un commerce, ou encore pour faire des achats sur internet. Ainsi, même si l’on retrouve sa carte que l’on pensait perdue ou volée, il est impossible de la rendre à nouveau utilisable.

Après avoir contacté un serveur téléphonique d’opposition (numéro interbancaire, fourni par la banque ou figurant sur les distributeurs automatiques), le propriétaire de la carte doit attendre de sa banque l’édition d’une nouvelle carte bancaire. Cette opération peut engendrer des frais, variables selon les banques et les éventuelles assurances contractées pour couvrir le risque.

L’opposition a un effet immédiat et rétroactif

Il est important de faire opposition au plus vite, dès que la perte, le vol ou l’utilisation frauduleuse de la carte est constaté. à compter de la date à laquelle l’opposition générale a été enregistrée, aucun ordre de paiement ne peut être inscrit au débit de la carte bancaire. Attention: si un paiement en plusieurs échéances a été programmé par le détenteur de la carte avant qu’elle ne soit bloquée, la banque ne sera pas en mesure d’honorer les paiements des échéances non échues.

Par ailleurs, la banque a l’obligation de rembourser tout paiement antérieur à la date d’opposition et correspondant à des opérations effectuées sans l’accord de son client. Cependant, ces remboursements peuvent être amputés d’une franchise (limitée à 150€) et ne concernent pas les opérations datant de plus de 13 mois. Le détenteur de la carte est tenu de vérifier ses comptes régulièrement et attentivement. En cas de négligence, notamment dans la conservation du dispositif de sécurité de la carte, les opérations non autorisées sont à sa charge.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer