Les frais de transactions bancaires dans les pays hors Union Européenne

Lorsque l’on voyage, il n’est pas toujours évident de prévoir avec précision son budget, tant les frais bancaires et les commissions appliquées sur les opérations à l’étranger varient. Les montants diffèrent d’une banque à l’autre et en fonction des pays. Certaines banques prélèvent des pourcentages, quand d’autres appliquent des tarifs forfaitaires. Cependant, en ce qui concerne les pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne, les règles tarifaires des banques sont sensiblement les mêmes.

Votre comparateur banques gratuit LeLynx.fr vous éclaire sur le coût des différentes transactions à l’étranger (hors UE).

Carte bancaire : limiter les retraits et privilégier les paiements CB

Les retraits d’espèces dans les distributeurs engendrent non seulement des frais fixes (environ 3€ par retrait), mais se voient aussi appliquer une commission sur le montant retiré (entre 2,5 et 3%). Il est donc plus intéressant de retirer une grosse somme d’un coup, que de multiplier les petits retraits et donc les frais fixes. Certaines banques ont des partenariats à l’étranger et le retrait dans un distributeur automatique partenaire peut alors être gratuit: il est primordial de se renseigner auprès de son banquier avant de partir.

Les paiements par carte subissent plus rarement des frais fixes et si c’est le cas ils sont moins élevés que pour les retraits (environ 1€ par opération). Là encore, une commission de 2,5 à 3% (selon la banque et le type de carte) est prélevée sur le montant du paiement. Il est donc plus intéressant de payer ses achats, lorsque c’est possible, par carte plutôt qu’en espèces (dont le retrait au distributeur aura coûté plus cher). Par ailleurs, certaines cartes sont particulièrement adaptées à l’utilisation à l’étranger.

émettre et recevoir des virements: tout dépend de la zone

Certains pays proches de l’UE ont des accords de libre échange avec les pays de l’Union. Il s’agit de l’espace SEPA qui comprend, en plus des 27 états de l’UE, l’Islande, le Lichtenstein, la Norvège et la Suisse. émettre un virement vers un compte bancaire de l’un de ces quatre pays coûte moins cher que dans le reste du monde. Les banques appliquent un forfait de 3 à 4€ par virement inférieur ou égal à 50000 € et de 11 à 14€ pour les virements supérieurs à 50000€. De même, les virements perçus depuis l’un de ces pays sont gratuits lorsqu’ils sont inférieurs à 50000 € et taxés de 9 à 14€ au-delà.

En dehors de cette zone, des commissions sont prélevées sur les virements, qu’ils soient émis ou reçus. Ces commissions varient fortement d’une banque à l’autre, mais toutes appliquent un prélèvement minimum d’environ 15€. A cela s’ajoute une commission de change, sensiblement égale à la commission bancaire.

A noter que toute erreur de virement (mauvais code IBAN ou BIC par exemple) se voit taxer de frais supplémentaires d’environ 15€. Si les deux comptes appartiennent à la même personne, certaines banques acceptent de ne prélever aucune commission sur les transferts d’argent entre ces comptes.

éviter les chèques à tout prix!

Tout d’abord, rares sont les pays en dehors de l’UE qui acceptent les chèques étrangers. Oubliez donc votre carnet lorsque vous partez en voyage! Et si, pour une raison obscure, c’est le seul moyen de paiement qu’il vous reste, sachez que ça coûte très cher. Ne vous fiez pas à la commission appliquée, qui peut paraître peu élevée. Les banques appliquent un minimum forfaitaire et prélèvent en moyenne, selon le montant, entre 20 et 60 € par chèque émis.

Sources: LCL, BNP, Société Générale

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer