Focus sur le compte joint et le compte séparé

Lorsque l’on se met en couple ou que l’on se marie on est dans un état d’esprit d’unité qui peut nous donner envie de tout partager. On ne fait plus qu’un alors pourquoi ne pas avoir un seul compte pour deux?

Trois possibilités

D’abord se dire que vivre à deux c’est bien mais que garder chacun la gestion de son argent c’est mieux. Dans ce cas-là, on fait compte séparés: chacun paie ses factures, ses dépenses personnelles et en ce qui concerne les dépenses communes, on s’arrange: en fonction des revenus, des postes de dépenses, des capacités de gestion de chacun…

Soit on décide de faire compte commun: les comptes personnels sont clôturés, on a un compte avec chacun ses moyens de paiement. Dans ce cas il faut penser à la manière dont chacun va alimenter ce compte, en fonction de ses revenus ou de sa participation générale à la vie du foyer.

Enfin, on peut faire compte séparé pour les dépenses personnelles et compte commun pour les factures du foyer. Ça complique un peu les comptes, les moyens de paiements… mais ça permet de garder une part d’intimité.

Les facteurs à prendre en compte

Pour un compte joint, la deuxième carte de paiement coûte généralement moins cher. Chacun ne consomme pas de la même manière: des limites peuvent être fixées.

Ayant rarement les mêmes ressources, il faut penser à équilibrer l’apport du compte.

Les cotitulaires d’un compte sont responsables solidairement des éventuels incidents sur le compte et des conséquences sur les autres comptes: personnels ou d’épargne.

Chacun peut utiliser les fonds disponibles sur le compte joint mais en cas de découvert, la banque pourra se retourner contre les deux signataires pour leur demander réparation. L’interdiction bancaire s’appliquera donc à chacun des cotitulaires du compte.

Tout est possible, l’important est de bien y réfléchir avant de choisir!

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer