L’épargne solidaire : un placement éthique et rentable

Faire fructifier son capital tout en soutenant des causes utiles, c’est possible. Située entre l’épargne et le don, l’épargne solidaire, proposée dans la majorité des banques, permet aux épargnants de soutenir des projets sociaux, environnementaux et éthiques. Un geste militant qui ouvre droit, en outre, à des réductions fiscales.

Davantage axée sur le partage que sur la recherche de profits, l’épargne solidaire permet de soutenir des ONG et des entreprises engagées dans des activités économiques utiles à la lutte contre l’exclusion, à la cohésion sociale et au développement durable. Les secteurs concernés sont :

  • l’emploi et l’insertion de personnes en situation de précarité ;
  • la création de logements sociaux ;
  • le soutien de projets d’agriculture biologique et d‘énergies renouvelables ;
  • les actions de solidarité internationale.

Différents placements pour investir « solidaire »

Les placements solidaires offerts aux épargnants ressemblent à des produits d’épargne classiques, mais dans lesquels un mécanisme de solidarité a été intégré.

Placement en épargne solidaireDans l’épargne de partage, la totalité ou une partie des intérêts annuels est reversée à une association, une fondation ou une entreprise qui soutient des projets d’intérêts généraux. Toutefois, les taux d’intérêts de ces placements restant faibles, l’engagement est généralement assez limité. Les produits de partage se retrouvent parmi des livrets d’épargne, des fonds communs de placement (FCP), des assurances vie et des cartes bancaires.

Les produits d’investissement solidaire permettent à l’épargnant d’investir une partie ou la totalité de son capital dans des projets sociaux et environnementaux. C’est le cas des  fonds « 90/10 », présents dans les établissements bancaires et investis pour 90 % en investissements socialement responsables (fonds appartenant à la finance éthique) et pour 10 % dans des entreprises à forte utilité sociale (PEE, PERCO, etc.).

En dix ans, l’épargne solidaire a financé différents types de projets :

  • 82 700 entreprises soutenues qui ont permis de créer ou de consolider 201 000 emplois.
  • 33 500 personnes logées, ce qui représente environ 13 400 ménages.
  • 3 600 KWh d’énergies renouvelables installées correspondant à l’énergie consommée par environ 1 000 foyers pendant un an.
  • 1 000 projets de solidarité internationale soutenus, notamment dans le domaine du microcrédit dans plus de 70  pays différents.

Des réductions fiscales à la clé

Cerise sur le gâteau, investir dans une entreprise non cotée permet à l’épargnant de déduire de ses impôts 18 % du montant de la souscription (plafonnée à 10 000 euros pour un couple) et sous réserve qu’il ne soit pas soumis à l’impôt sur la fortune (ISF). L’épargne salariale ouvre également droit à une exonération d’impôt, dans la mesure où elle a été bloquée au moins cinq ans pour un PEE et jusqu’à la retraite pour un PERCO.

L’assurance du label Finansol

Les produits solidaires sont généralement certifiés par le label Finansol, qui offre aux épargnants une double garantie :

  • La certitude que  leur épargne contribue bien au financement d’activités solidaires ;
  • La fiabilité des informations dispensées par l’intermédiaire financier sur le produit et les activités soutenues.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer