Economiser sur ses frais bancaires

Les frais bancaires sont jugés trop élevés par les consommateurs. Une note qui peut être revue à la baisse en adoptant la bonne attitude. De nombreux consommateurs reprochent à leur banque de prélever des frais parfois exorbitants. Heureusement, il est possible de faire des économies sur les frais bancaires.

Les frais bancaires

A quoi correspondent généralement les frais bancaires  ?

Economiser sur ses frais bancaires est un art qui intéresse tout le monde. Ces dépenses annuelles peuvent en effet parfois représenter plusieurs centaines d’euros.

Les frais bancaires se composent généralement  :

  •  Des frais de tenue de compte  : de la gratuité dans certaines banques à plusieurs dizaines d’euros dans d’autres établissements, la note est parfois plutôt salée.
  •  Des dépenses liées au package, c’est-à-dire aux offres groupées de service  ;
  •  Des frais de commission d’intervention, les plus décriés des consommateurs. Ils sont appliqués à chaque incident sur le compte bancaire, c’est-à-dire lorsqu’une anomalie est avérée, mettant le compte client à découvert.
  •  Des agios, ces intérêts prélevés en cas d’avance ou de découvert. Ils sont calculés en tenant compte du montant du découvert et de sa durée. Les agios s’ajoutent aux frais de commission.
  •  Des frais de chèque sans provision.
  •  Des assurances  : crédit, perte de clé, perte de carte et bien d’autres.
  •  De la cotisation annuelle carte de paiement  : il peut s’agir d’une carte Visa classique internationale ou non, à débit différé ou à débit immédiat, ou d’une Mastercard.
  •  De frais pour une dépense effectuée, à l’étranger – en dehors de la zone euro -, avec la carte bancaire. Des montants qui peuvent être plus élevés encore pour un retrait d’espèce depuis un distributeur hors zone euro.

Astuce Malynx !

Il faut savoir que les frais de commission d’intervention sont tout à fait légaux. Toutefois, leur montant est plafonné afin de protéger le consommateur.

Les frais de banque en ligne sont souvent moins élevés que ceux appliqués par les banques de réseaux.

Les bons plans pour économiser sur les frais bancaires

Cette longue liste d’actes bancaires et de services finit par représenter des frais bancaires à la limite du tolérable. Or, personne ne souhaite dilapider son argent dans les frais bancaires, et c’est tout à fait réalisable.

Tout d’abord, il faut étudier ses relevés de compte de façon régulière, ce qui ne prend pas beaucoup de temps, et qui permet de déceler la moindre erreur de la banque.

On peut également contacter son conseiller bancaire si l’on juge faire l’objet d’une surfacturation. C’est le moment choisi pour  :

  • faire rectifier une erreur s’il y a lieu,
  • tenter de bénéficier d’une offre spéciale destinée à certains profils  : placement à taux promotionnel pour les séniors, avantages offerts aux étudiants, etc.
  • négocier un découvert, notamment pour une dépense excessive occasionnelle,
  • demander une carte anti-dépassement, une solution de rêve pour les acheteurs compulsifs.

 Ensuite, pour économiser sur les frais bancaires, ne conserver sur le compte de dépôt que le solde nécessaire aux dépenses régulières, il sera possible de placer l’excédent sur un compte épargne par exemple.

Dans cette continuité, ne choisir que les services bancaires dont on a besoin va permettre de faire des économies.
Les frais bancaires

De plus, il faut éviter d’être trop souvent à découvert, car les agios peuvent très vite asphyxier un budget. Mieux vaut mettre chaque mois de l’argent de côté afin de se constituer un petit pécule qui permettra de s’offrir le produit de consommation tant convoité (voyage, vêtement, mobilier, voiture, etc.).


En optant pour la carte spécifique si l’on voyage souvent hors zone euro, les frais liés aux dépenses et retraits à l’étranger peuvent être au moins réduits, voire totalement évités.

Enfin, préférer le prélèvement automatique plutôt que d’envoyer chaque mois par courrier postal les chèques permettant de régler son loyer, ses factures d’eau, d’électricité, de gaz ou de téléphone. L’économie réalisée sur l’achat des timbres n’est pas négligeable.

Si rien n’y fait, il est peut-être temps de changer de banque pour profiter de la concurrence. Les frais bancaires ne sont pas les mêmes d’une banque à une autre. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur de banques en ligne permettant de trouver en quelques secondes l’établissement dont les frais bancaires sont les moins élevés du marché.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer