Conseils contre l’arnaque à la carte bancaire

On est de plus en plus nombreux à régler nos achats par carte bancaire car c’est plus pratique et ça permet de ne pas encombrer le portefeuille avec la monnaie rendue par le commerçant. Mais attention aux personnes mal-intentionnées qui n’hésiteront pas à vous soutirer votre argent sans même que vous vous en rendiez compte.

Votre comparateur de banques LeLynx.fr vous fait un petit récapitulatif de ce que vous pouvez faire pour vous protéger de ces arnaques.

Les méthodes utilisées par les escrocs

Pour s’en protéger, il faut d’abord connaître les formes possibles de détournements de la carte bancaire ainsi que les méthodes utilisées par les escrocs.

Selon l’association UFC Que Choisir, lors d’un paiement par carte, si les 16 chiffres de votre carte sont masqués sur votre reçu (par des XXXX), ceux-ci ainsi que la date d’expiration, apparaissent bien sur la copie que conserve le commerçant. Il ne manquerait plus que votre cryptogramme (code à 3 chiffres imprimés au dos) pour disposer de l’intégralité des données de votre carte bancaire. Une fois en possession de ce code, une personne mal-intentionnée pourrait payer toute sorte d’achats en ligne qui seront débités sur votre compte.

La brigade des fraudes aux moyens de paiement (BFMP) œuvre à déjouer les escroqueries sur les distributeurs automatique de billets (DAB). Les arnaqueurs font preuve d’ingéniosité et sont bien équipés niveau technologie (caméra indétectable, faux claviers) pour récupérer vos données bancaires à votre insu. Des réseaux très organisés utilisent les données récupérées pour alimenter des cartes vierges qui sont utilisées hors de nos frontières, où la puce de nos cartes bancaires n’est pas active, par exemple aux Etats-Unis.

Dans une vidéo postée sur le site de la préfecture de police, le Chef de la BFMP explique deux méthodes utilisées par les malfrats appelés: le «skimmer» et le «collet marseillais». (Voir la vidéo à la fin de l’article)

  • La fraude bancaire en chiffres

    Débit frauduleux
  • La fraude bancaire en chiffres

  • La fraude bancaire en chiffres

    Débit frauduleux
  • La fraude bancaire en chiffres

    Débit frauduleux
  • La fraude bancaire en chiffres

    Débit frauduleux
  • La fraude bancaire en chiffres

    Débit frauduleux

(Source : Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.)

Comment se protéger des arnaques à la carte bancaire

En boutique ou au restaurant, ne quittez jamais votre carte des yeux et ne laissez pas l’employé qui doit vous encaisser partir avec votre carte. Gardez votre carte avec vous et demandez à ce qu’on vous apporte le terminal de paiement pour entrer votre code et valider le paiement (autrement déplacez vous jusqu’au terminal!). Pour masquer le cryptogramme, vous pouvez coller une gommette sur le code après l’avoir mémorisé.

Au distributeur automatique de billets (DAB), n’hésitez pas à cacher le clavier lorsque vous composez votre code et surtout faites-le à l’abri du regard indiscret de la personne qui attend, un peu trop près, derrière vous! Cette précaution est à appliquer également sur les automates de paiement, à la station service quand vous faites le plein de carburant par exemple.

Sur internet, privilégiez des sites offrant un système d’authentification du porteur de la carte (dit 3D Secure) car pour valider le paiement, un code de sécurité vous sera demandé. Ce code, c’est votre banque qui vous l’envoie par le biais d’un sms sur votre téléphone mobile.

Les bons reflexes face à une fraude

En vérifiant régulièrement votre compte, vous pourrez détecter le moindre paiement qui n’aura pas été fait par vous. En cas d’anomalie, faites immédiatement opposition à votre carte sinon vous devrez absorber les futures transactions. Votre banque devra régulariser la situation pour les transactions effectuées frauduleusement avant l’opposition de la carte.

Votre banque vous remboursera entièrement si votre carte a été utilisée sans le code confidentiel, pour des retraits ou pour effectuer des achats sur internet. Vous avez jusqu’à 13 mois pour réclamer un remboursement à votre banque à partir de la date d’opposition. Vous serez remboursé dans un délai d’un mois après avoir déposé votre réclamation.

Si des transactions bancaires frauduleuses ont été effectuées en employant votre code confidentiel, vous serez remboursé pour les retraits et débits effectués avant que vous ayez fait opposition mais une franchise de 150€ en sera déduite. Attention, car si la banque peut prouver que vous avez été négligent ou que vous êtes fautif dans l’histoire, elle peut refuser de vous rembourser.


Les arnaques aux distributeurs automatiques de billets

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer